samedi 14 février 2015

Mon exposition: L'oeil d'un suricate...!

« Ce qui importe n’est pas la chose que l’on photographie, mais de quoi cette chose à l’air une fois photographiée »   Gary Winnogrand  

IMG_3925

Il ne suffit pas d’ouvrir les yeux, encore faut-il savoir regarder, s’émerveiller. J’ai toujours été animé d’un esprit curieux, un rien attire mon regard, un détail anodin va retenir mon attention.

DSC08499

La nature nous offre un spectacle toujours renouvelé, chaque lever ou coucher de soleil est différent, chaque heure du jour va dévoiler ses dégradés de couleurs en perpétuel changement. Les grands peintres s’en sont inspirés, tel Claude Monet dans ses 18 tableaux de la cathédrale de Rouen.

monet-claude-cathedrale-de-rouen

Cette série nous montre la palette de couleurs qu’il a utilisées pour reproduire un moment différent de la journée : au petit matin, à midi, le soir, mais aussi au crépuscule ou par temps de brouillard.  Il a peint ces toiles, toutes différentes, la lumière changeant selon la saison et l’heure. Ce qui l’intéressait, ce n’était pas de représenter la cathédrale pour elle-même, mais pour mettre en valeur les variations de la lumière sur sa façade.  

La nature est une symphonie jouée par sa faune et sa flore, encore faut-il en déceler les différents interprètes… ! 

DSC01037

Un paysage, un ruisseau, une forêt, ainsi que les animaux qui y vivent concourent à m’enchanter,  à révéler des émotions comme l’a fait Beethoven dans sa 6ème Symphonie, « La Pastorale » et son 2ème mouvement « Scène au bord du ruisseau ». Un peintre va utiliser des couleurs différentes pour nous emmener dans son univers. Beethoven se sert d’instruments de l’orchestre pour nous y plonger.

IMG_2896

Dans sa Pastorale, il s'amuse à associer à des oiseaux, complétant ainsi la «scène» idyllique au bord du ruisseau: la flûte pour le rossignol, le hautbois pour la caille, la clarinette pour le coucou.

                Lors de mes immersions dans cette nature sauvage que m’offre le massif du Caroux, au cœur du parc naturel régional du Haut-Languedoc, je suis toujours émerveillé de revoir des mouflons, comme lors de ma première rencontre avec ceux-ci, perchés sur des rochers ou broutant au fond d’un ravin. 

DSC07018A

Quel plaisir indescriptible, lors de ces moments d’intimité, face à ces animaux sauvages, les yeux dans les yeux, où je me sens comme un intrus dans cette nature, mais ravi de les immortaliser par des photos et non pas comme le font certains chasseurs dans le seul but de se faire photographier auprès du cadavre d’un beau mâle aux cornes en spirales, avant d’emporter le trophée qui trônera dans leur salon en guise de tableau… !

La nature est une source inépuisable de ravissements.

Panorama Héric

Un cygne s’ébrouant, des canards sauvages parés de plumes chatoyantes, une araignée en attente d’une proie, un renard en vadrouille, un écureuil monté sur « ressort », une mouette en plein vol, une marmotte curieuse, un héron au long cou, des mouflons prenant la pose et bien d’autres choses, tels coucher de soleil, clair de lune, paysages verdoyants ou enneigés etc. ont  été le fil directeur de mes émotions que je tiens à vous faire partager à travers la  modeste exposition d’un suricate curieux de tout… !

IMG_0900

Prenez le temps d’ouvrir les yeux, le bonheur est en face de vous… !

 Je vous invite à visionner un montage vidéos de l’exposition.

Posté par grainsdesel à 11:20 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,


vendredi 13 février 2015

Je suis encore en vie, mais pas la grande forme...!

virus

Après les soucis, de ma salle à manger qui avait une ouverture sur ma salle de ventilation, un salopard de virus en a profité pour venir y squatter. Résultat une grippe carabinée à quelques jours de mon exposition photos "L'oeil d'un suricate".

DSC08555b

Ce fut épique, pour la mettre en place...! Deuxième cadeau, après un week-end consacré au vernissage et à recevoir les visiteurs, c'est lessivé que dès le lundi, je retournais chez mon médecin avec une bronchite à faire pâlir le ronflement d'un moteur diesel mais me laissant sans voix. Laissez-moi le temps de recharger mes batteries et je ne manquerai pas de recommencer à râler...! Je vais petit à petit revenir chez-vous, mais je l'espère sans virus...!

pepe

 

Posté par grainsdesel à 11:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 23 janvier 2015

Absent à l'insu de mon plein gré...!

dent

(Désolé pour la qualité, caricature...?)

Suite à une intervention chirurgicale par ma stomatologue qui n'a pas encore adopté cette tenue pour le bloc opératoire, afin d'extraire une dent trop bien implantée, je me suis octroyé un temps de repos afin de me remettre de ma déception...!

dentiste

(Photo trouvée sur Yatahonga.com)

Je tiens à rassurer toutes mes Suricatines, il me reste suffisamment de quenottes pour ne pas ressembler à MouMou...!

 

hollande-sans-dents

 

Posté par grainsdesel à 19:47 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 13 janvier 2015

Et Maintenant, que vont-ils faire… ?

 

les-3-singes-de-la-sagesse

J’ai entendu et vu tout et son contraire. Je suis Charlie, je ne suis pas Charlie. J’ai participé, et je n’ai pas participé au rassemblement.  Il fallait y aller, il ne fallait pas y aller.

Ceux qui sont descendus dans la rue étaient des Charlots, ceux qui sont restés chez-eux étaient des Charlots…etc. Sans oublier les indécis : Je ne suis ni Charlie, ni Charlot… !

Conclusion :

Beaucoup de Charlies et beaucoup de Charlots.

Bien difficile de savoir qui avait raison et qui est sorti vainqueur de la journée du 11 Janvier faisant suite aux « Trois Désastreuses », à savoir pour l’histoire les journées du 7 au 9 Janvier.

Mes deux neurones (Hue et Dia) après conciliabule à l’étage supérieur, loin du caniveau où les deux camps s’échangeaient des propos souvent nauséabonds entre les « (POUR) et les (CONTRE) ont modestement conclu que les deux camps avaient des arguments recevables, défendables, inconcevables, outranciers… ! Comment trier le bon grain de l’ivraie, ce qui nous ramène à la case départ. Bien avant la « Une » de nombreux médias, je postai (chez des ami(e)s des deux camps la question en ces termes :

Et Maintenant… ?

« […Et maintenant, que vais-je faire

De tout ce temps que sera ma vie
De tous ces gens qui m'indiffèrent…

Et maintenant, que vais-je faire
Vers quel néant glissera ma vie…

Et maintenant, que vais-je faire
Je vais en rire pour ne plus pleurer…

Je n'ai vraiment plus rien à faire
Je n'ai vraiment plus rien ...] ».

Et maintenant, ces cons vont recommencer

Demain, ou dans très bientôt…

Et maintenant, nos gouvernants,

Comme d’habitude, vont laisser faire… !

Et toi, que vas-tu faire,

Ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire ?

C’est tellement plus facile… !

Comme d'habitude

Tu ne te réveilleras pas
Comme d'habitude
Toute la journée
Tu vas jouer à faire semblant

Comme d'habitude

Enfin tu vas vivre… !
Comme d'habitude,

Faut-il en vivre ou en mourir ?

Comme d’habitude …etc.

Pour des amis ou des visiteurs anonymes, je reprends un de mes commentaires laissé chez Nouratinbis : Blog d’un ami, (j’en profite pour vous recommander d’aller lire ou télécharger son dernier roman : « Derrière Napoléon », du San Antonio nouvelle mouture… !) à se tordre les boyaux avec risque de pétage de durite.

J’y écrivais :

[…Mon cher râleur...! Tout d'abord je te signale que si tu vas à la pêche, je te fous dans la même benne à ordures (non recyclables) que les chasseurs, toréadors etc. Ceci étant dit, je ne partage pas (comme pour Rosetta) l'intégralité de ton billet (est-ce parce que je suis athée?), mais les caricaturistes de Charlie Hebdo, n'ont pas ménagé les cathos, intégristes, les prêtres pédophiles, l'obscurantisme du pape etc.  Les juifs intégristes qui se mettent la kippa devant les yeux. Les chasseurs, les aficionados, la vivisection etc. Que ce journal soit de gauche, de droite ou de je ne sais quel bord, je m'en tamponne mon fondement. Chacun est libre (c'est la base de notre démocratie d'exprimer ses opinions), bâillonner la liberté d'expression, c'est faire un retour en arrière, et adouber ceux qui ne veulent qu'une pensée unique: "

 

staline-vu-par-sissoev-01

 

(Caricature Sissoef)

"A mon commandement:

Garde à vous!

Je ne veux voir aucune tête dépasser...!".

 

for-the-birds-e1349451868443

Bien sûr qu'en fonction de ses opinions, de sa sensibilité religieuse, philosophique, intellectuelle on peut être dérangé, choqué, écœuré par des propos, des revues, des émissions vantant des postures, des idées qu'une partie de la population (fut-elle une petite minorité) veut faire passer comme un idéal de vie.  La chasse, les corridas pour ne citer que ces deux me dérangent mais à partir du moment où elles ne sont pas interdites par des lois, au même titre que je ne manque pas de dénoncer leurs amateurs, je ne peux qu'admettre qu'ils ont le droit de s'exprimer à travers des publications, des actions etc. N'en déplaise aux censeurs de tous bords, mais n'est-ce pas un des fondements de notre démocratie…] etc.

J’ose espérer que les nombreux « °singes » qui nous ont gouvernés et ceux qui nous gouvernent vont arrêter la langue de bois et comme mon singe de Rheinhold :

 

DSCN0936

Se poser les bonnes questions… !

Mais là, on est juste au début d’une autre histoire : la réponse à une date inconnue en espérant que ce ne soit à la Saint GlinGlin, un des saints ne figurant pas sur notre calendrier Républicain.

Ou comme le dit la chanson : (Enfin presque) :

Aujourd’hui peut-être, ou alors demain...!

Devant la France y a une dangereuse branche
  Que l’obscurantisme pourrait faire tomber.
Sur ma  pauvre gueule, quelle belle cible.
Cette branche-là, je vais la couper,

Aujourd´hui peut-être, ou alors demain.
Ce sacré utopisme me donne la flemme
Je la couperai... té : après-demain
Et si je peux pas la couper moi-même
Je demanderai à l´ami *Nouratin
Qui la coupera aussi bien lui-même.
Ce n´est pas qu’on soit feignant par ici
Mais on est si fada dans notre Midi.

Au début, Il y a de beaux lapins, des lapins superbes
Mais ils ont toujours envie de bouffer.
Il faut tout le temps leur donner du blé
Et je devrais bien leur en couper

Aujourd´hui peut-être, ou alors demain.
Ces sacrés lapins me donnent la flemme.
Je la couperai... té : après-demain
Et si je peux pas la couper moi-même,
Hé bé on lâchera tous ces beaux lapins
Qui la couperont aussi bien eux-mêmes.
Ce n´est pas qu´on soit feignant par ici
Mais la terre est basse dans notre Midi.

Le soir de mes noces avec Marianne
Quand on s´est trouvé tout déshabillés
En sentant frémir son beau corps de braise
Je me suis pensé : "Je vais l´embrasser"

Aujourd´hui peut-être, ou alors demain.
Moi les émotions, boudiou, ça me rend tout blême.
Je l´embrasserai... té : après-demain
Et si je peux pas l´embrasser moi-même…
Mais soudain ça leur a pris au petit matin.
Ils se sont déchaînés. Chez eux quand on n’aime pas
On se retrouve tout surpris avec pleins de **petits … !

A vouloir jouer le Ravi,

Nous sommes les cocus dans notre Midi...!

* C’est pour la rime, mais si tu veux faire le boulot, c’est comme tu le sens… !

** Pour ceux qui ne connaissent pas la chanson, hélas, ce ne sont pas des cochons, quoique…!

 °: Achtung, pas d'amalgame, comme dans les zoos, il est interdit de nourrir les animaux (alors, Hein! Pas de bananes...!).

rac

(Caricature RIZ)

 

Posté par grainsdesel à 17:21 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 8 janvier 2015

I Télé n’est pas Charlie… !

itélé

Comment cette chaîne ose dire ou écrire :

« On est tous Charlie »… ?

Leurs responsables et leurs journalistes ont décidemment la mémoire courte.

 Ce sont les mêmes qui sous la pression d’une gauche bien pensante, avec leurs BOBOS: les Balasko, Benguigui, Attal, Boujenah etc (voir les signataires sur le Web), ont exigé le renvoi de Zemmour. Ce sont ces gens-là, donneurs de leçon, qui versent des larmes de crocodiles sur la tuerie de Charlie Hebdo. N’ont-ils pas à leur manière rouvert la voie aux censeurs, certes pas comme l’ont fait les tueurs de Charlie Hebdo.  La liberté de Zemmour, n’était-elle pas notre liberté à tous ? Ils reprochent aux fous de Dieu intégristes d’avoir commis ces atrocités, d’avoir voulu porter atteinte à la liberté de la presse. Ils ont raison, mais n’ont-ils pas à un degré moindre agit de même avec Zemmour… ?

zemmour-censuré

Petit rappel des faits pour ceux qui ont une mémoire sélective.

C’est sur la base d’un dossier mensonger, monté (involontairement ou pas) par un journaliste italien, qu’a été lancée une campagne demandant explicitement aux médias employant Zemmour de le licencier.  Ce n’est pas pour ce qu’il a dit ou écrit qu’on a voulu le bâillonner, mais pour ce qu’on lui fait dire.

liberteexpression

Rappelons que des millions de Français se reconnaissaient dans les thèses exprimées par Eric Zemmour et que des millions d’autres, sans être d’accord avec lui, souhaitaient qu’il puisse s’exprimer librement. Il n’est qu’à regarder les images de tous ces gens descendus hier, spontanément dans la rue (exprimer leur soutien aux victimes de la tuerie, morts pour leurs conceptions de la liberté d’expression), demander que cette liberté d’expression, témoignage de notre démocratie,

souch

(Caricature Souch)

 soit préservée face à l’obscurantisme de tous bords. Quand des puissances politiques, médiatiques et économiques se coalisent pour exclure du débat public une partie des électeurs-téléspectateurs, c’est la démocratie qui est en jeu. Avec un retour en arrière :

« Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans… ! »

censure

Qu’ils soient de gauche ou de droite, « mariage pour tous » ou « manif pour tous », adversaires ou partisans d’Eric Zemmour, ceux qui chérissent la liberté d’expression doivent savoir, après son limogeage par iTélé, que la liberté de penser et d’écrire, a recommencé à être menacée… ! Dénonçons de toutes nos forces ceux qui de la langue de bois en font une oeuvre contemporaine...!

 

Posté par grainsdesel à 16:35 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


mercredi 7 janvier 2015

Sans paroles, enfin presque...?

Ygreck(Caricature Ygreck)

Et nous ne sommes qu'au début de 2015...!

na(Caricature Na (BFM TV)

Ne trouvant pas mes mots, devant cette saloperie, je m'abstiendrai (pour le moment de m'exprimer, ce sera à l'aide de confrères des journalistes tués que je le ferai. J'ai toutefois une pensée pour Itélé qui a licencié ZEMMOUR, aujourd'hui, ils feraient mieux de faire profil bas...!

Posté par grainsdesel à 16:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

Clin d’œil à (Incognito), une amie (virtuelle, hélas) qui se reconnaîtra… !

 

renard

(Un de ses nombreux « bricolages »)

J’ai profité d’une partie de la nuit (insomnie) pour dévorer (le mot est faible) le livre de Céline Rabatel  professeure  des  écoles, à la retraite qui a publié ses expériences d’une longue vie d’enseignante, consacrée à l’éveil des enfants dans un livre : Je pose mon cartable... et je retiens tout.

 

index

« À quoi rêve un professeur ?

  Que tous ses élèves soient heureux et réussissent, bien sûr. Ce fut la quête incessante de l'auteur qui relate comment un pari, défi à elle-même d'abord, l'amènerait à faire créer à ses élèves, chaque année, une chanson, une pièce de théâtre, un conte...L'auteur se souvient de certains enfants qui l'ont marquée... elle les raconte...Pour elle, la réussite de tous est non seulement possible, évidente mais elle est impérative car les relations sociales futures en dépendent.

 

caricature-ecole-

(Caricature GAnan...?)

Qui détient la clé ? Les enfants ? Les enseignants ? Les parents ? Les responsables supérieurs de l'école ? L'auteur donne son point de vue... le point de vue d'une personne passionnée ».

 

notes

(Caricature Chaunu)

Une grande Dame, qui souvent  non comprise de sa hiérarchie, de certains parents, a tenu bon et su donner le meilleur d’elle-même avec pour unique but : l’épanouissement de l’enfant. Métier bien difficile… !

 

3119144484

Emmanuelle, demain sans doute, si tu lis ce court billet, ne pouvant te l'offrir, procure-toi ce bijou, je suis certain que tu t’y reconnaitras.

Je ne résiste pas à vous recommander un autre livre de Patrice Romain, qui à sa manière, collationne les petits bijoux sous la forme de perles des parents… !

 

excuses

 

Pour vous donner envie de lire ces mots d’excuses, j'ai trouvé ce montage.

Posté par grainsdesel à 14:33 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 3 janvier 2015

Si j’étais Merlin l’enchanteur … !

IMG_1066b

J’écouterai ce renard qui sous la pression du lobby des saigneurs de chasseurs risque d’y laisser sa peau.

ttechasseur

Et quand on connaît le degré d’intelligence de ces attardés, on peut légitimement se faire du souci.

Grand merci à une amie qui a piqué une grosse colère et m’a informé d’un projet d’arrêté préfectoral.

Si vous voulez lire l'arrêté et témoigner votre indignation :

c'est ici

DSC08726a

J’ai fait adopter un arrêté, sur la régulation du nuisible N°1 en vigueur sur le territoire de Suricatland, pour ceux qui ne le connaissent pas je vous mets les liens.

Régulation du nuisible N°1

Additif à la régulation du nuisible N°1 

Il y a quand même de belles histoires de Noël.

                                        Coup double : sangliers zéro, chasseurs deux… !
Juste avant la fin de l’année : Une société de chasse a rejoué la croisade des albigeois à balle réelle et a fini l’année d’une curieuse façon. Un de ses saigneurs a pris des vessies pour des lanternes (Euh ! Je confonds), a pris un des ses compagnons de jeu pour un suidé, le bilan se soldant par un modeste un à zéro pour les braves sangliers. Une enquête dégageant la responsabilité de St Plomb, suite à la déclaration sous serment (non alcoolisé) de St Ricochet, ce dernier ne portant aucune trace de déviation du pruneau, le coup de Jarnac se devait d’avoir été porté par un autre Saigneur. L’heureux Janissaire ne pouvant invoquer l’état de sa pétoire, ou de la qualité de ses bésicles dernier cri, se rendant compte qu’on allait découvrir qu’il avait chargé la mule plus que la totalité d’un équipage russe débarquant des plaines de la Volga après un mois d’abstinence, décida d’une manière héroïque de remplacer le sanglier, objet de la quête du Graal. Résultat final : un score sans appel de deux à zéro au bénéfice de nos amis les bêtes. Ce sont les renards qui apprenant la nouvelle se sont dit : deux de moins pour l’extermination de notre race… !
Nota Bene: Je n'irai pas jusqu'à me réjouir de la mort de ces deux braves saigneurs, mais je ne vais pas verser une larme fut-elle de crocodile...!

 

Posté par grainsdesel à 10:21 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 28 décembre 2014

Herzlichen Glückwunsch: Quel Anniversaire en musique…!

DSC08603

Ce fut un anniversaire qu’un suricate devant un nid de scorpions n’aurait pas dédaigné. Et, cerise sur le gâteau, en soirée une émission comme on aimerait en voir plus souvent, loin de celles stupides de TF1, ou autres chaines de Téléréalités, où le copinage est de rigueur. Pour ceux qui ont loupé

prodiges

« Prodiges » sur France 2,

je ne résiste pas au plaisir de vous mettre quelques extraits, avec en premier celle qui m’a le plus impressionné et qui a été choisie comme « Prodige ».

Camille 15 ans, violoniste, joue "Les Quatre Saisons : Eté" de Vivaldi.

 

Les autres concurrents n’ont pas démérité, et j’avoue qu’il était difficile devant tant de talents de désigner le vainqueur.  A vous de juger… !

Jules 13 ans, chante "L'Ave Maria dit de Caccini"

 

Hannaë 15 ans, danse sur "Le Lac des Cygnes" de Tchaïkovsky

 

Léo 15 ans, violoncelliste, joue "Trio pour Piano, Violon et Violoncelle n°2" de Schubert.

 

Ilan 13 ans, pianiste, joue "Concerto n°1" de Tchaïkovsky

Sans oublier deux jeunes artistes qui, si les petits cochons ne les mangent pas devraient faire parler d’eux. Eric « Le rossignol » et la petite « Miyu », qui je l’espère pour en arriver à une telle maîtrise ne passe pas à côté de son enfance… !

Eric 8 ans, chante "La Traviata"

 

Miyu 7 ans, violoniste, joue "L'Adagio d'Albinoni"

 

Je sais, c’est peut-être un peu long pour visionner tous ces extraits, mais il est possible de le faire en plusieurs fois. Je profite de ce partage pour dédier ce « clin d’œil musical »  à mes amis d’Allemagne, y compris « Elina » dont l’absence est regrettée… !

Posté par grainsdesel à 11:02 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 11 décembre 2014

A quoi bon… ! Sans commentaires… !

 

DSC00527

Il y a des moments où… !

 

DSC08723

Je me demande si, après tout… ! N’ayant plus envie de faire vivre mon blog, avant un enterrement de 1ère classe : Je prends du recul et pour éviter de me fatiguer à répondre, je n’autorise pas les commentaires… ! Je voulais vous parler d’un superbe concert donné par le Chœur de l’Église de ST Alfege de Londres, mais pourquoi me donner la peine d’y consacrer un billet… ?

Ce sera « brut de décoffrage », que je vous mets deux extraits.

 

Le deuxième pour les rares amateurs…!

 

(Toutes les photos sont persos...!)

Posté par grainsdesel à 10:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,