Grains de sel

mardi 6 décembre 2016

Prélude au sommeil...!

IMG_4945

Ce billet sera presque sans paroles, les images suffisent pour faire passer des émotions...!

Posté par grainsdesel à 11:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,


vendredi 2 décembre 2016

Service minima, en préavis de grève… !

IMG_0857

Pour publier le billet précédent, je me suis compliqué la tâche, afin de le rendre intéressant et le plus complet possible. En fait j’aurais mieux fait d’utiliser le service minima, à savoir une photo de la cathédrale suivie de la vidéo sans explications.

DSC04952

il suffit de le lire ou le visionner pour étayer mon propos. Je n’aurais pas mieux réussi avec un Requiem… ! Les morts sont restés silencieux… !

IMG_0932

Comme cette cathédrale a fait l’unanimité et remporte la palme des satisfaits, je ne résiste pas au plaisir d’en remettre une couche.

Ludwig van Beethoven Zwei Stücke für eine Flötenuhr.

Panorama 18

J.S Bach : Orgelbüchlein BWV 615 « In dir ist Freude »

 

 

Posté par grainsdesel à 18:19 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 28 novembre 2016

Cathédrale de Schwerin, suivez le guide… !

DSC03375

L’existence d’une paroisse chrétienne est confirmée par des documents datant de 1154. L’abside de l église romane est probablement déjà achevée et utilisée. Un acte de consécration a eu lieu à cet endroit en 1171. Ce n’est qu’en 1248 qu’à lieu la consécration de l’église romane, de cet édifice, il ne reste que le portail sud-ouest qui a été bâti en style gothique. 1270, début de la construction de style gothique.

DSC07349

1326, achèvement du chœur. 1370, le transept est voûté. 1426, la nef est voutée et la construction de la cathédrale est terminée.

IMG_0847

La cathédrale mesure 105m de long et sa hauteur à l’intérieur est de 29m. La tour haute de 117,5m, fut construite entre 1889 et 1892.

IMG_8510

Un escalier de 220 marches permet d’accéder à un très beau panorama sur la ville

DSC07459

 et les lacs.

DSC07468

Les orgues ont été construites par Friedrich Ladegast de Weissenfels et inaugurées an 1871.

IMG_0844

Les orgues à 4 claviers sont la synthèse réussie d’une construction allemande (Silvermann, 1683-1753) et française (Cavaille-Col, 1811-1899).

IMG_0845

Le crucifix (croix de triomphe), date de 1420, il provient de l’église Notre Dame de Wismar,

DSC07516

*****

DSC07517

il fut apporté à la cathédrale de Schwerin en 1990, après sa restauration.

IMG_6264

Lorsque l’on regarde les couleurs de la croix, on pourrait dire que le vert symbolise l’arbre de vie, la vigne, alors que le rouge représente la victoire et la joie.

DSC05005

De chaque côté du portail du transept nord se trouvent deux dalles funéraires en laiton,

DSC07501

gravées à la main d’origine flamande du 14ème siècle.

DSC07503

(Détail)

Elles sont à la  mémoire des 4 évêques de la maison des von Büllow.

DSC03255

Les fonts baptismaux en bronze sont un œuvre du début du 14ème siècle.

DSC07500

Le bassin supporté par 8 chevaliers, est illustré de figures de saints,

IMG_0829

dont Marie avec l’enfant Jésus et Jean l’évangéliste.

DSC08826

Le couvercle est décoré avec les signes du zodiaque et le Christ au centre, à la place du soleil.

IMG_6267

Le chœur avec ses chapelles absidiales, est devenu, après la réforme, le lieu de sépulture des Princes de Mecklenburg.

IMG_0923

A l’origine, il y avait des autels latéraux – La cathédrale en possédait 42, dans la chapelle centrale on vénérait le « sang du Christ ».

IMG_0924

Dans la chapelle nord se trouve le tombeau du Duc Christophe, une œuvre du sculpteur Robert Coppens d’Anvers, de 1595.

IMG_0926

Les dalles funéraires en albâtre montrent la descente de croix et la mise au tombeau du Christ,

IMG_6552

 Jonas

IMG_0931

et la résurrection du Christ.

IMG_6553

IMG_0865

Les vitraux de l’atelier de Cornelius, fin du 19ème siècle, représentent, du côté nord, la transfiguration du Christ, encadrée par les personnages de l’Ancien Testament,

IMG_0911

et du côté sud, la résurrection, encadrée par les Evangélistes avec leurs symboles.

IMG_0917

Ces vitraux ont été restaurés en1975.

A l’est de la nef sud, l’épitaphe en bronze d’Héléna, princesse et duchesse de Mecklenburg,

IMG_6268

décédée en 1524, œuvre du fondeur Peter Vischer de Nuremberg.

IMG_0851

Le maître-autel, représentant la crucifixion, a été peint par Gaston Lenthe vers 1850.

IMG_0843

L’autel gothique, un triptyque en grès, est un cadeau de l’évêque Conrad Loste en 1495, c’est une œuvre de l’atelier de Lubeck qui date des environs de 1430.

IMG_6565

Le tableau central de l’autel représente le chemin de croix, la crucifixion,

IMG_6266

la descente aux enfers du Christ et, au milieu des gardes endormis,

IMG_6579

 la victoire sur les enfers.

A droite et à gauche du bas-relief, Marie, la mère de Dieu,

IMG_6576

 et Jean l’évangéliste, le saint patron de la cathédrale.

IMG_6575

Les côtés de l’autel montrent les 12 apôtres et 4 saints.

IMG_6566

*****

IMG_6567

*****

IMG_6568

*****

IMG_6569

Depuis 1552, la cathédrale de Schwerin est une église paroissiale protestante et depuis 1922 Schwerin est le siège de l’évêque de l’église luthérienne de Mecklenburg.

IMG_9368

Si vous n’avez pas été saturé par mes explications, pour les plus courageux, je vous invite à une visite complète de cette cathédrale. De toute façon, il y avait longtemps que je ne vous avez pas causé d'une église...!

 

Posté par grainsdesel à 11:45 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 23 novembre 2016

Héron, héron, petit patapon ou oie, oie, oie… !

 

IMG_5967

(Suri, moi aussi je t'ai à l'oeil...!)

Lors de mes nombreuses promenades dans le parc du château de Schwerin,

 

IMG_5703

 

ne pouvant y aller avec ma petite voiture,

 

IMG_5045

 

J’avais remarqué qu’un couple de hérons y avait trouvé un vrai garde à manger grâce aux bassins.

 

020

 

Le héron, méfiant par nature ne se laisse pas approcher facilement, il m’a fallu m’armer de patience et après plusieurs tentatives où à chaque fois j’avais droit à sa culotte « petit bateau »,

 

IMG_5970a

 

 réussir à le filmer à l’insu de son plein gré… !

Pour les oies sauvages, sentant qu’elles étaient à l’abri des saigneurs des bois et forêts,

 

IMG_5651

(La patrouille des oies en approche...!)

 

leur grand nombre trouvant les pelouses agréables pour y faire la sieste, j’ai pu les approcher plus facilement.

 

IMG_5723b

 

(Mon beau miroir dis-moi qui est la plus belle ?)

Si ces volatiles vous inspirent, je vous mets un montage vidéos-photos.

Posté par grainsdesel à 07:04 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 16 novembre 2016

Art d’Islam au Louvre...!

IMG_4075

Dotée de plus de 14 000 objets et complétée admirablement par les 3 500 œuvres déposées par le musée des Arts décoratifs, dont beaucoup sont inédites, la collection du département des arts de l’Islam témoigne de la richesse et de la diversité des créations artistiques des terres de l’Islam.

DSC06050

(Le baptistère de Saint Louis)

 C’est l’un des plus grands chefs d’œuvre de l’art islamique. Il constitue une énigme : aucune inscription sur cet objet incontestablement princier n’indique le nom de son destinataire. Le surnom du bassin n’apparaît pas avant la seconde moitié du 18e siècle. Il suggère que l’objet fut rapporté en France par Louis IX, mais lorsque celui-ci mourut en 1270 le bassin n’existait pas encore. Ce dernier a servi au baptême des enfants de France, en particulier à celui de Louis XIII à Fontainebleau en 1601. En 1856, le bassin sort du Louvre et sert une ultime fois pour le baptême, à Notre Dame de Paris, du prince impérial Napoléon-Eugène, fils de Napoléon III. Deux écus sur le rebord intérieur, aux armes de France, ont été ajoutés au 19e siècle.

DSC06023

(Pyxide d’al-Mughira)

Ce chef-d’œuvre taillé dans un seul bloc d’ivoire a été réalisé à la cour umayyade d’Espagne pour le prince al-Mughira. La boite déroule un cycle d’images (pas moins de quarante-huit figures, soixante-neuf avec celles du couvercle), présentant notamment des cavaliers, une scène de trône et un combat d’animaux. Les symboles et emblèmes du pouvoir légitime figurant sur cette sculpture illustrent la lutte des Umayyades face aux Abbassides.

DSC06021

(Le chandelier au canard et aux félins)

Cet objet est un chef-d’œuvre de l’art du métal. Il a en effet été exécuté dans une seule feuille métallique circulaire, entièrement travaillée au repoussé. Un seul autre chandelier, conservé  au Caire (musée d’Art Islamique), est identique à celui du Louvre : tous deux formaient probablement une paire, peut-être une commande à destination d’un prestigieux monument.

Sources : Musée du Louvre.

On ne peut nier que la rencontre de cette civilisation, par le canal de nombreux voyageurs (négociants, pèlerins, croisés, étudiants) a peu à peu gagné une grande partie de l’Europe, où elle joua un rôle déterminant dans l’éclosion de la civilisation occidentale.

Sigrid Hunke

Pour mieux comprendre ce que l’orient a apporté à l’occident, notamment à travers l’art de l’islam, je vous conseille de lire : "Le soleil d'Allah brille sur l'Occident (Allahs Sonne über dem Abendland)» de Sigrid Hunke". Dans son ouvrage elle s’appuie sur les apports de la civilisation islamique à l'Occident comme la médecine, la psychanalyse, la chimie, la physique, l’astronomie, les mathématiques, l’architecture, la musique, la poésie. Sur le plan astronomique, elle décrit méticuleusement les instruments de mesure arabes et leurs améliorations ayant transité par la suite en Occident (le sextant). L'ouvrage se termine sur un appel à la reconnaissance mutuelle entre monde occidental et oriental :

« La haine religieuse et l'intolérance ont toujours été les pires conseillères des peuples, leur fomentation l'ennemi de toute vie et de tout progrès. Que les peuples ne puissent, au contraire, atteindre leur plus grand épanouissement sans des échanges et une considération réciproque, sans l'ouverture de toutes leurs frontières et une amicale concurrence, voilà ce que ne manque pas de confirmer l'histoire étrange (marquée à la fois par la répulsion et l'attirance, l'hostilité et l'envoûtement) des relations entre le monde musulman et l'Occident, relations, qui en dépit de la méfiance et de la haine ont été pour l'univers un immense bienfait ».

Vœu pieu et utopique quand l’histoire récente est bien là, avec ses désillusions face à l’intégrisme d’un islam politique moyenâgeux, intolérant et sectaire. Quand on voit le rapport que ces barbares entretiennent avec l'art (destruction de nombreux monuments, de tout témoignage ancien que l'islam nous a laissé, sans parler des massacres); ce n'est que la partie immergée de l'iceberg, si l'on n'y met pas rapidement fin il va nous submerger.

Musiques du montage vidéos-photos :

Souad Massi : « Le bien et le mal »

Assala Nasri.

Posté par grainsdesel à 11:46 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,


samedi 12 novembre 2016

Ils se sont sacrifiés pour… !

IMG_7595

Je dirai qu’on les a envoyés au massacre, pour que La France reste attachée à ses racines laïques, culturelles, et religieuses.

IMG_2916

Je m’inquiète pour mes  petits-enfants, voire mes enfants quand je vois que nos gauchos-cocos

DSC05991a

avec leur politique migratoire sont en train de la livrer à la bête immonde.

IMG_2913

Je ne parle pas de l’islam tolérant que je respecte, considérant que chacun est libre de croire en ce qu’il veut, mais de celui qui sournoisement veut en faire un islam politique, où la religion est au dessus de tout.

Je vous propose de regarder le montage vidéo-photo que j’avais réalisé suite à une exposition en hommage aux Poilus de la guerre 14/18  et notamment aux nombreux Marcillolais qui ne sont jamais revenus, organisée par la bibliothèque municipale avec l’aide de bénévoles.

Je lis rarement des romans, mais, comme à Vi revolte, je vous conseille la lecture du roman de Pierre Lemaitre : « Au revoir là-haut » qui m’avait scotché… !

Au_revoir_la_haut

 

Posté par grainsdesel à 12:05 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 8 novembre 2016

Le musée des Beaux Arts de Bordeaux…!

IMG_3590

Si d’aventure, à Bordeaux, vous ne savez comment occuper vos loisirs, je ne vous conseillerai pas d’aller vous arsouiller en visitant les nombreux châteaux à pinard, mais de vous rendre au Musée des Beaux-Arts qui est le premier musée de la ville. Avec la Galerie des Beaux-Arts, son espace d’exposition temporaire, il propose un ensemble architectural original, réparti sur les deux côtés du jardin du palais Rohan (Hôtel de ville) et de l’autre côté du cours d’Albret.

 

DSC09728

 

Pierre LACOUR (Père), Vue d’une partie du port et des quais de Bordeaux.

Je vous invite à lire le billet concernant ce tableau, c’est ICI

 

IMG_2446

 

Rinaldo CARNIELO, "Mozart expirant"

«* Un homme jeune, barbu et décharné, à demi-allongé dans un fauteuil, la tête appuyée sur un coussin, est sur le point de rendre l’âme. Il est vêtu d'une chemise à volants, une couverture de laine enveloppe ses jambes et son pied droit repose sur un autre coussin. La main gauche posée sur une partition de musique, il a la tête tournée sur le côté et rejetée en arrière. Ses yeux sont mi-clos et sa bouche, légèrement entrouverte, découvre ses dents.

 

IMG_3562

 

Ce qui caractérise cette sculpture, c’est l’extrême précision du rendu des détails : aspect pelucheux de la couverture de laine, damassé du coussin sur lequel repose la tête de Mozart ou notes de sa partition du Requiem. Carnielo parvient à suggérer dans un matériau aussi rigide que le marbre le moelleux du coussin. Il compose sa sculpture avec rigueur en contenant les diagonales du corps du mourant dans un fauteuil aux lignes horizontales et verticales. Se situant dans la tradition de la sculpture funéraire italienne, il représente les derniers instants du compositeur Wolfgang Amadeus Mozart (Salzbourg, 1756 – Vienne, 1791) ».

 

DSC09718b

 

Anonyme Flamand, "L’Annonciation"

Comme souvent, dans « Les annonciations », nous retrouvons la fleur de lys, symbole de pureté.

 

IMG_2404

 

Jan BRUEGHEL dit l’Ancien ou de Velours, "La Danse de noces".

« *Dans cette scène de genre, des mariés attablés reçoivent de l’argent déposé dans un plat sous le regard intéressé de nombreux invités. Des danseurs occupent le premier plan, dans le fond des personnages se livrent à différentes occupations auprès d’une maison ».

 

DSC00470

 

Pierre Paul RUBENS "Le Miracle de saint Just" « *Durant les persécutions de Dioclétien en IIIe siècle, Just, âgé de neuf ans, accompagna son père d’Auxerre à Amiens pour payer la rançon de son oncle emprisonné. Sur le chemin, l’enfant donna sa tunique à un pauvre et ne garda qu’une simple chemise. Après la libération de l’oncle, les trois hommes repartaient vers Auxerre lorsque, près de Beauvais, le proconsul Rictiovarus les fit poursuivre par quatre cavaliers. Just demanda alors à ses aînés de se cacher dans une grotte afin de rencontrer les soldats. Ne pouvant savoir où se trouvaient les deux chrétiens, l’un des poursuivants descendit de cheval et décapita le jeune garçon.

 

DSC00482

 

 Le corps de ce dernier se releva et s’immobilisa après avoir pris la tête entre ses mains (céphalophorie statique). Devant ses deux parents sortis de leur cachette, Just leur demanda de brûler son corps dans la grotte et d’apporter sa tête à sa mère ».

Bien d’autres tableaux ou sculptures vous attendent dans le montage vidéos-photos, ci-dessous.

*Sources : Musée des Beaux Arts

Posté par grainsdesel à 16:53 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 4 novembre 2016

Les bacchantes se sont mises à nu à Bordeaux… !

 

IMG_1760

Le nu, l'ivresse et la danse dans l'art français du XIXe siècle.  

Titre très évocateur d'une exposition qui a eu lieu à laGalerie des Beaux-arts de Bordeaux.

IMG_1808a

 C'est la première fois qu'une exposition a été consacrée aux Bacchanales, ces fêtes antiques données en l'honneur du Dieu Bacchus, le Dieu du vin et de l'inspiration créatrice. Des fêtes pendant lesquelles, on s'adonnait de manière effrénée aux débordements du corps.

IMG_1816

Pour les artistes, les Bacchantes permettaient de représenter les femmes nues, sans provoquer trop de scandales. Les collectionneurs trouvant dans ces représentations mythologiques les mises en scène acceptables de leurs fantasmes.

IMG_1821

Cette exposition m’a conforté dans mon jugement :

 «  S’il y a un Dieu, la seule chose que je lui accorde c’est d’avoir créé la Femme».

Je vous invite à participer à ces bacchanales, en visionnant le montage vidéos-photos de cette exposition.  Chanson de la vidéo : « Titip Rindu Buat Ayah" interprétée par  Jamilah et le Malaysian Philharmonic Orchestra.

Posté par grainsdesel à 19:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 1 novembre 2016

Non les morts ne louent pas le Seigneur… !

IMG_6602

Avez-vous essayé de le demander à ceux qui nous ont quittés ?

Ne me faisant aucune illusion sur mon avenir outre (tombe) crématorium, ce n’est point dans un cimetière, fut-il  agréable comme le vieux cimetière de Schwerin, où plusieurs fois je suis allé écouter le silence y régnant,  seulement troublé par le chant des oiseaux et les grognements des écureuils lorsqu’on s’en approche de trop près que l’on troublera mon repos.

DSC08374a

De tout temps, l’homme a souhaité reposer dans une demeure lui laissant l’espoir d’une résurrection (je ne m’étendrai pas sur le sujet), je conseillerai la lecture d’un ouvrage remarquable de Philippe Ariès : « L’Homme devant la mort » aux éditions du Seuil où l’auteur nous révèle l’évolution plus souterraine et sans doute plus essentielle des relations que l’homme d’Occident a entretenues et entretient avec  la mort.

170

Au tout début de mes ralitudes sur ce blog, j’avais consacré un billet : Funérailles d'antan, corbillard, lanterne des morts, croque mort etc. http://mesgrainsdesel.canalblog.com/archives/2006/07/30/2379525.html.

Dans le montage vidéo-photos que j’ai réalisé après mes pérégrinations dans ce magnifique parc, j’ai choisi en fond musical le chant de Zaïde, (Opéra inachevé de Mozart), esclave chrétienne, aimée du sultan, qui s’émeut pour Gomatz endormi  et dépose son portrait près de lui.

Ruhe sanft, mein holdes Leben,

schlafe, bis dein Glück erwacht;

da, mein Bild will ich dir geben,

schau, wie freundlich es dir lacht:

Ihr süssen Träume, wiegt ihn ein,

und lasset seinem Wunsch am Ende

die wollustreichen Gegenstände

zu reifer Wirklichkeit gedeihn.

Repose calmement, mon tendre amour,
dors jusqu’à ce que ta bonne fortune s’éveille.
Tiens, je te donne mon portrait.
Vois comme il te sourit avec bienveillance!
Doux rêves, bercez son sommeil
et que ce qu’il imagine
dans ses rêves d’amour
devienne enfin réalité.

Posté par grainsdesel à 10:47 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 28 octobre 2016

Des églises typiques du Mecklemburg-Vorpommern autour du Schweriner-See… !

Panorama 15

Ce billet en guise de clin d’œil à Elba, (*Tu avais apprécié l'église du château)  quand on sait que le Suricate a le regard toujours en éveil il lui arrive de faire de jolies découvertes. La ville de Schwerin est entourée de sept lacs, avec le plus important, le Schweriner-see.

Panorama 05

Tout autour de ce lac, de petits villages (Dorf) possèdent une petite église en brique (matériau typique de la région) avec un cimetière, toujours bien entretenu. Il suffit de quelques coups d’ailes, pour en faire le tour. Je vous propose de suivre ces hérons, familiers des lieux.

Panorama 35

Le première montage vidéo-photos vous donnera un aperçu de ces églises, tout en appréciant je l’espère la musique ("Vide cor Meum" entendu dans l'opéra du film "Hannibal"et le "Laudate Dominum" de Mozart). Le cloitre de Tempzin (fin du montage, fait partie de l’ordre des Antonins), St Antoine l'Abbaye étant dans les environs de mon terrier.

Je terminerai ce billet par un autre montage du lac à  Zippendorf,  la station balnéaire de Schwerin, où les couchers de soleil après un bon bain à 24° sont superbes… !

*Je pense que l’utilisation du tutoiement simplifiera les choses.

Posté par grainsdesel à 20:44 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , ,