lundi 28 novembre 2016

Cathédrale de Schwerin, suivez le guide… !

DSC03375

L’existence d’une paroisse chrétienne est confirmée par des documents datant de 1154. L’abside de l église romane est probablement déjà achevée et utilisée. Un acte de consécration a eu lieu à cet endroit en 1171. Ce n’est qu’en 1248 qu’à lieu la consécration de l’église romane, de cet édifice, il ne reste que le portail sud-ouest qui a été bâti en style gothique. 1270, début de la construction de style gothique.

DSC07349

1326, achèvement du chœur. 1370, le transept est voûté. 1426, la nef est voutée et la construction de la cathédrale est terminée.

IMG_0847

La cathédrale mesure 105m de long et sa hauteur à l’intérieur est de 29m. La tour haute de 117,5m, fut construite entre 1889 et 1892.

IMG_8510

Un escalier de 220 marches permet d’accéder à un très beau panorama sur la ville

DSC07459

 et les lacs.

DSC07468

Les orgues ont été construites par Friedrich Ladegast de Weissenfels et inaugurées an 1871.

IMG_0844

Les orgues à 4 claviers sont la synthèse réussie d’une construction allemande (Silvermann, 1683-1753) et française (Cavaille-Col, 1811-1899).

IMG_0845

Le crucifix (croix de triomphe), date de 1420, il provient de l’église Notre Dame de Wismar,

DSC07516

*****

DSC07517

il fut apporté à la cathédrale de Schwerin en 1990, après sa restauration.

IMG_6264

Lorsque l’on regarde les couleurs de la croix, on pourrait dire que le vert symbolise l’arbre de vie, la vigne, alors que le rouge représente la victoire et la joie.

DSC05005

De chaque côté du portail du transept nord se trouvent deux dalles funéraires en laiton,

DSC07501

gravées à la main d’origine flamande du 14ème siècle.

DSC07503

(Détail)

Elles sont à la  mémoire des 4 évêques de la maison des von Büllow.

DSC03255

Les fonts baptismaux en bronze sont un œuvre du début du 14ème siècle.

DSC07500

Le bassin supporté par 8 chevaliers, est illustré de figures de saints,

IMG_0829

dont Marie avec l’enfant Jésus et Jean l’évangéliste.

DSC08826

Le couvercle est décoré avec les signes du zodiaque et le Christ au centre, à la place du soleil.

IMG_6267

Le chœur avec ses chapelles absidiales, est devenu, après la réforme, le lieu de sépulture des Princes de Mecklenburg.

IMG_0923

A l’origine, il y avait des autels latéraux – La cathédrale en possédait 42, dans la chapelle centrale on vénérait le « sang du Christ ».

IMG_0924

Dans la chapelle nord se trouve le tombeau du Duc Christophe, une œuvre du sculpteur Robert Coppens d’Anvers, de 1595.

IMG_0926

Les dalles funéraires en albâtre montrent la descente de croix et la mise au tombeau du Christ,

IMG_6552

 Jonas

IMG_0931

et la résurrection du Christ.

IMG_6553

IMG_0865

Les vitraux de l’atelier de Cornelius, fin du 19ème siècle, représentent, du côté nord, la transfiguration du Christ, encadrée par les personnages de l’Ancien Testament,

IMG_0911

et du côté sud, la résurrection, encadrée par les Evangélistes avec leurs symboles.

IMG_0917

Ces vitraux ont été restaurés en1975.

A l’est de la nef sud, l’épitaphe en bronze d’Héléna, princesse et duchesse de Mecklenburg,

IMG_6268

décédée en 1524, œuvre du fondeur Peter Vischer de Nuremberg.

IMG_0851

Le maître-autel, représentant la crucifixion, a été peint par Gaston Lenthe vers 1850.

IMG_0843

L’autel gothique, un triptyque en grès, est un cadeau de l’évêque Conrad Loste en 1495, c’est une œuvre de l’atelier de Lubeck qui date des environs de 1430.

IMG_6565

Le tableau central de l’autel représente le chemin de croix, la crucifixion,

IMG_6266

la descente aux enfers du Christ et, au milieu des gardes endormis,

IMG_6579

 la victoire sur les enfers.

A droite et à gauche du bas-relief, Marie, la mère de Dieu,

IMG_6576

 et Jean l’évangéliste, le saint patron de la cathédrale.

IMG_6575

Les côtés de l’autel montrent les 12 apôtres et 4 saints.

IMG_6566

*****

IMG_6567

*****

IMG_6568

*****

IMG_6569

Depuis 1552, la cathédrale de Schwerin est une église paroissiale protestante et depuis 1922 Schwerin est le siège de l’évêque de l’église luthérienne de Mecklenburg.

IMG_9368

Si vous n’avez pas été saturé par mes explications, pour les plus courageux, je vous invite à une visite complète de cette cathédrale. De toute façon, il y avait longtemps que je ne vous avez pas causé d'une église...!

 

Posté par grainsdesel à 11:45 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mercredi 1 avril 2015

Le maître autel de la cathédrale de Schwerin… !

Copie de IMG_6556

L’autel gothique (un  triptyque en grès), œuvre d’un atelier de Lübeck,  est un cadeau en 1495, de l’évêque Konrad Loste, tel qu'inscrit sur la plaque reconstruite trouvée sous la table d'autel. De cet autel, seul le retable avec ses panneaux, faits de pierre et de bois, subsiste, les autres parties, en particulier la prédelle, ont disparu.

DSC07345

Après sa dernière restauration, cet autel était resté au musée jusqu’en 1948. Il fut restitué à la paroisse lors du septième centenaire de la cathédrale. Le tableau central de l’autel, qui date environ de 1430,

IMG_0849b

représente le chemin de croix(1), la crucifixion (2), la descente aux enfers du Christ (3)

DSC02663

Et à droite en haut, au milieu des gardes endormis,

Copie de IMG_6574

la victoire sur les enfers.

Copie de IMG_6557

À gauche du bas-relief en grès, Marie, la mère de Dieu,

Copie de IMG_6576

Et à droite, Jean l’évangéliste, le saint patron de la cathédrale.

Copie de IMG_6575

Les côtés de l’autel, montrent les 12 apôtres,

DSC05003

et quatre saints.

DSC05002

Ayant eu la permission exceptionnelle d’approcher ce magnifique retable et pour ceux que l’art religieux ne rebute pas, je vous mets un montage plus complet de ce triptyque.

 

Posté par grainsdesel à 20:34 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 3 décembre 2014

La Cathédrale de St Pons de Thomières

IMG_5722

« En 1318, lors de la création des nouveaux évêchés de Saint-Pons, de Saint-Papoul et d’Alet, l’église abbatiale est érigée à la dignité de cathédrale par le pape Jean XXII.

IMG_5724

A la fin du XVe siècle, des travaux sont entrepris pour doter l’église d’un grand chœur gothique à déambulatoire et chapelles rayonnantes. Achevé vers 1550, il est ruiné peu de temps après. En effet le 1er octobre 1567, les protestants entrent dans la ville et dévastent le monastère et l’église.

IMG_5725

Véritable chef d’œuvre épiscopal dominant l’église, le chœur, entièrement construit en marbre, est volontairement détruit. Trois des clochers sont arasés, les bâtiments conventuels incendiés et une partie des fortifications démolies.

IMG_5708

Au XVIIe siècle, des réparations sommaires sont entreprises sur l’église, mais les bâtiments organisés autour du cloitre ne sont pas reconstruits, car les chanoines sécularisés, entourant l’évêque vivent en ville.

IMG_5758

Une tentative est faite par l évêque Percin de Montgaillard d’entreprendre la reconstruction du grand chœur. Elle sera vouée à l’échec. Un de ses successeurs entreprendra par la suite, au XVIIIe siècle, les travaux qui confèrent à l’édifice son aspect actuel.

IMG_5686

Les ruines du chœur seront démolies et l’orientation de l’église inversée. C’est à cette époque, en 1713, qu’une nouvelle façade classique est édifiée en lieu et place de la fermeture provisoire de l’ancien chœur.

IMG_5685

Orientée à l’est, elle permet un nouvel accès à l’édifice, condamnant l’ancien accès roman côté ouest,

IMG_5798

transformé en sacristie.

IMG_5825

Par la suite, un nouvel aménagement du chœur liturgique est entrepris,

IMG_5809

 sur la base d’une nouvelle organisation des stalles du XVIIe siècle précédent l’aménagement d’un chœur classique revêtu de marbre.

IMG_5700

Les aménagements du chœur sont les derniers travaux de réhabilitation de la cathédrale après le retournement de son orientation en 1711. Effectués entre 1760 et 1772, ils permettent de réaliser un des plus remarquables exemples d’art baroque du XVIIe siècle,

IMG_5811

Comprenant angelots charmants, statues en extase, Christ rayonnant, dorures et décors polychromes.

IMG_5705

L’objectif visé était de retraduire une image idéalisée du paradis. Cette œuvre unique venait ainsi témoigner de la puissance retrouvée de l’Eglise catholique en limite de territoires sous l’influence protestante ».

Source : Plaquette de l’Office de tourisme intercommunal du Pays Saint-Ponais.

Je vous invite à visionner le montage vidéos-photos que j’ai pu réaliser grâce à l’accueil du Père Luis Iniguez qui est venu m’ouvrir le chœur et la sacristie.

Musiques de la video:

Aria de la Suite pour orchestre en ré majeur de J S Bach, par Michaël Matthes à l’orgue Dom Bedos de Ste Croix de Bordeaux.

Maîtrise Notre-Dame de Paris : Magnificat, Veni Creator, Salve Regina, Gloria in Excelsis Deo.

Posté par grainsdesel à 16:45 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,