samedi 4 janvier 2014

Exposition : Dialogue de l’esprit à la Marienkirche de Wismar… !

DSC08114

Je ne vais pas changer d’état d’esprit, et afin d’accaparer le votre, j’en remets une couche. L'exposition "Dialogue de l'esprit", est représentée dans la Marienkirchturm de Wismar, (tour de l’église) depuis plus de neuf ans.

 

DSC07945

Ce succès de durée ininterrompue semble être lié au fait qu'elle répond à des questions sur le sens de la vie et les possibilités de coexistence pacifique. L'acteur Bruno Ganz  y prête sa voix.

 

ganz

 

Pour ceux qui ne le connaissent pas, il a interprété magistralement le rôle d’Hitler dans le film « La chute », voir le lien ci-dessous avec la scène dans le bunker.

http://youtu.be/1cSVUHkObUg

Dieter M. Weidenbach  a réalisé les six grandes figures de briques cuites des représentants de différentes cultures et religions disposées en demi-cercle. À toutes les époques culturelles il y avait un "dialogue de l'esprit" à la recherche du sens de la vie et des possibilités de coexistence pacifique entre les peuples. Les six personnages de  briques représentent :

 

DSC08120

Bernard de Clairvaux (1090 - 1153),  avait une grande influence sur les dirigeants ecclésiastiques et laïques, il se retourna contre le pouvoir temporel des papes, il a recommandé la pauvreté, l'humilité et la restriction sur le territoire religieux et ecclésiastique. Bernard de Clairvaux est considéré comme le fondateur de la mystique chrétienne médiévale.

Pierre Abélard (1079 – 1142),  philosophe et théologien scolastique tôt réformiste a écrit, entre autres, le «Dialogue entre un philosophe, un juif et un chrétien) ». Son rêve: Une humanité qui va à la recherche de Dieu sur tous les antagonismes religieux de temps. «En doutant de savoir ... nous saisissons la vérité ".

 

DSC08121

Hafiz, Shams al-Din Muhammad (environ 1326 à 1389/1390), a écrit des poèmes louant ostensiblement la beauté de la nature, l'amour et le vin. En raison de leur spiritualité, les poèmes de Hafiz étaient dans le monde islamique également utilisé comme un oracle. Le nom de Hafiz est un titre honorifique islamique et signifie « Le Coran dans la mémoire de la conservation ».

Moïse Ben Maïmon « Maïmonide » (1135-1204), Médecin, rabbin, philosophe juif, commentateur de la Mishna, jurisconsulte en matière de Loi juive et dirigeant de la communauté juive d'Égypte, il excelle dans tous ces domaines et est considéré comme le « second Moïse du judaïsme ». Il influence également le monde non-juif, notamment Thomas d'Aquin, qui le surnomme « l'Aigle de la Synagogue ».

 

DSC08122

Parzival (Perceval), célèbre chevalier épique, héros du roman de Wolfram von Eschenbach est plongé dans des situations extrêmes de conflits personnels qui le rendent lui-même coupable ; comment concilier ensembles la volonté du chevalier-idéal courtois et le côté divin dans une existence. C’est seulement au fil du récit qu’il prend conscience de son devoir, après avoir dû pendant de longues années supporter les conséquences de ses fautes, il finira par accéder à la possession du Graal.

Le pèlerin Spoke. Son voyage physique symbolise un chemin spirituel à Dieu. Les pèlerinages sont parmi les phénomènes les plus importants de la religiosité médiévale.  Ils montrent les gens sur la recherche personnelle de Dieu.

 

DSC08125

Ils sont engagés dans un dialogue destiné à être un symbole de la volonté de parler. En tant que représentants de différentes cultures et religions, ils y viennent avec des citations originales de leurs écrits dialoguer au sujet de Dieu et de sa création.

À noter, afin de préserver l’atmosphère, je n’ai pas inséré un fond musical sur la vidéo.  Ma maitrise de mon allemand d’autodidacte ne me permet pas de vous en traduire ce dialogue.


vendredi 27 décembre 2013

Église du St Esprit (Heiligen Geist Kirche) de Wismar… !

DSC08068

En cette période de Noël, je vais continuer avec mes visites d'église, je vous rassure, je suis toujours un mécréant convaincu. L’hospice du Saint Esprit a été construit en 1250, il faisait office d’hôtel-Dieu. Il est un des rares hospices du Moyen Age du nord de l’Allemagne à avoir été préservé dans son intégralité presque parfaite. En 1255, on y rajouta un cimetière et, ayant eu l’autorisation d’y célébrer des offices religieux, on construisit une première église. Cette église était au Moyen-âge autant un lieu de prière qu’hôpital et gîte pour les pèlerins.

 

DSC08070

Dans la deuxième moitié de XVI ème siècle, l’église arrêta sa fonction de gîte. On y changea radicalement son intérieur, on l’équipa de bancs et on y installa une chaire à prêcher.

 

DSC08105

Cette chaire datant de 1585 est l’une des plus belles chaires renaissance de la région Mecklembourg Poméranie.

 

DSC08084

On peut y voir les effigies de Moïse et d’Aaron, prophètes de l’ancien testament et des quatre évangélistes. Les malades furent transférés dans le couvent des dominicains qui, à cause de la Réformation ; n’avait plus son usage initial. Le mouroir « Lange Haus » (Maison longue) construit en 1411, avait  à l’origine une ouverture vers l’église pour que les malades puissent assister aux offices religieux, fut transformé en en petites cellules.

 

DSC00457

La voute de l’église était en ce temps-là arrondie, ou en berceau à laquelle se joignaient les pièces de charpente peintes que l’on appelait tirants. Le plafond actuel en bois a été réalisé en 1699, après l’explosion de la poudrière située à 250 mètres de l’église.

 

DSC08085

Ce plafond baroque, est fait de planches peintes à partir d’illustrations de la Bible de Matthäus Merian le Vieux (décédé en 1650). L’histoire  du premier livre de la Bible est représentée dans 26 médaillons entourés de feuilles d’acanthe et d’angelots. On y trouve en partant près de l’autel et en se dirigeant vers le fond de l’église (détails sur la vidéo): L’histoire de la création (1à7), le péché originel et le renvoi du paradis(8à10), Caïn tuant son frère Abel(11), le déluge et l’arche de Noé(12à14), la construction de la tour de Babel (15), l’histoire d’Abraham(16à22), l histoire de Jacob(23à26).

Voici quelques médaillons :

 

DSC08102

(Le renvoi du paradis)

 

DSC08101

(Caïn tuant son frère Abel)

 

DSC08098

(Le déluge)

 

DSC08099

(L’arche de Noé)

 

DSC08097

(La construction de la tour de Babel)

 

DSC08079

 

Cette église renferme des trésors, tels que le maître d'autel gothique avec un triptyque provenant de l'église St Georges. On peut y voir les scènes suivantes :

 

DSC08081

 

(La naissance de Jésus),

L’adoration des mages, la circoncision,

 

DSC08082

(Le baptême de Jésus),

La sainte cène, la crucifixion, la descente de croix (qui est une copie de celle de Rembrandt), la résurrection.

Autre trésor provenant de l’église St Georges, datant de la première moitié du XVème siècle :

 

DSC08071

(L’adoration des Rois mages, plus de détails avec la vidéo).

La corporation des porteurs de lanternes a fait la donation de deux lanternes de procession,

 

DSC08091

datant d’avant la réformation

 

DSC08092

Une croix, faisant partie d’une poutre de gloire,

 

DSC08106

qui se trouvait à l’origine sur le jubé (Tribune située en hauteur, entre la nef et le chœur de l’église), aujourd’hui disparu.

Musique, « Hallelujah du Messie de Haendel)

Posté par grainsdesel à 16:57 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 25 décembre 2013

L'église Saint-Nicolas (Sankt Nikolaikirche) de Wismar…!

Panorama-21a


Je ne vais pas vous raconter une histoire sur le Père Noël, vu qu’il y a 9 mois, l’archange Gabriel  par l’opération du Saint Esprit, il a laissé une trace de son passage sur terre.

 

DSC07873a

En cette veille de Noël, je n’allais pas vous mettre un billet sur une expo d’art contemporain, ou pour vous faire partager la joie que me procure les seuls amis de la nature, nos braves saigneurs de chasseurs, chaque chose en son temps, je ne les oublie pas… ! L'église Saint-Nicolas (St.-Nikolai-Kirche) est une église gothique d’Allemagne du nord. Chef-d’œuvre du gothique tardif du nord de l'Europe, elle a été bâtie de 1381 à 1487.

 

DSC07909a

Elle est placée sous le vocable de saint Nicolas, patron des pêcheurs et des marins. Saint-Nicolas est une église luthérienne-évangélique inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2002. Le matériau de construction le plus répandu dans cette région est la brique cuite, qui a permis d'y développer la technique caractéristique du « gothique brique » typique des pays de la mer du Nord et de la Baltique. L'église de St-Nicolas est une des plus belles et plus hautes réalisées en brique d'Europe.

 

DSC08111a

Dans les élévations principales, les briques pouvaient être moulées selon différentes formes décoratives, permettant ainsi de réaliser des architectures extrêmement élaborées.

 

DSC08110a

Elle renferme de remarquables trésors :

 

DSC07881a

L’orgue, (die Orgel) de Johann Gottlob Mende (1787-1850), la chaire 1708,(die Kanzel) de Johannes von Rehn.

 

DSC07821a

Une croix de triomphe environ 1430,

 

DSC07820a

(Triumphkreuz), provenant de l’église St Georges.

 

DSC07815a

Un très beau maître-autel (der Hochaltar) et d’autres tout autant remarquables que je vous laisse découvrir dans le montage vidéo-photo. J’ai eu la chance d’être invité à suivre un responsable de l’accueil dans les combles, ce qui m’a fait voir la nef sous un autre angle, et cerise sur le gâteau, il m’a ouvert une chapelle latérale,

 

DSC07914a

ce qui m’a permis de photographier de superbes panneaux d’armoiries.

Assez de charabia, vous mettre toutes les photos, serait trop long, vous les découvrirez si vous prenez le temps de visionner la vidéo. Même si je suis un salopiot d’athée, je souhaite à tous mes amis, amies et mes visiteurs un Noyeux Joël… ! Ce billet avait initialement été publié hier, mais suite à des problèmes d'affichage de la fonction "Commentaires", je l'ai republié après annulation du premier.

Un conseil, visionner la vidéo en mode "plein écran"

Musique: And the Glory of the Lord, du Messie de George Frederic Handel.

Posté par grainsdesel à 13:55 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 14 décembre 2013

Le Pont aux cochons de Wismar… !

 

DSC07799

Ce pont (Schweinbrücke) enjambe le « Frische Grube », ruisseau artificiel creusé au XIIIème siècle qui servait à l’alimentation en eau de la ville. Il relie l'étang du moulin, le fossé Wallenstein et le lac Lostener (lac de Schwerin) à la mer Baltique. Il est situé juste à côté de l’église Saint Nicolas. A chaque coin, un petit cochon lustré par les caresses des habitants ou touristes monte la garde.

 

DSC07803

 

(Caresser un cochon porte bonheur… !)

Ont-ils été judicieusement placés en gardiens du temple, un peu comme les oies du Capitole afin de prévenir de toute invasion inopportune… ? Nos socialos-cocos, feraient bien de s’en inspirer afin de défendre notre laïcité, et ce n’est pas en appliquant les conneries du dernier rapport remis au Premier Sinistre, sur l’intégration qu’ils y arriveront.

 

cochons socia

 

Ce sont les rois des « fouille-merde », s’ils continuent on dira :

« Intégration à la mode socialo= Désintégration de nos valeurs… ! »

En attendant une petite ballade sur ce pont aux cochons, loin d’avoir l’utilité et la beauté artistique des ponts de Paris, il n’en est pas moins efficace. Rien à voir avec Barbès ou la Goutte d’Or… !

Un vrai Pont Charles Martel… !

Posté par grainsdesel à 12:51 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , ,