mercredi 18 janvier 2017

La virée nocturne de mon ami Nouratin...!

01

Un jeudi soir, sa BERGERONNETTE n’étant pas libre, notre cher NOURATIN dit le « FURET », gras comme une ABLETTE, décida de s’offrir un petit Saigon. La journée avait été rude,

02

à trop penser à son prochain billet dominical, à jouer au CAMELEON pour coller à l’actualité, le BOURDON lui avait mis l’ARAIGNEE dans le plafond.

7

Ayant un OURSIN dans le CRAPAUD, il vérifia s’il avait assez de blé pour s’envoyer un ASTICOT de cercueil ou un PERROQUET. Il s’était fringué avec classe, ne voulant pas ressembler à un BARBILLON de pissotière, il avait enfilé sa plus belle LIMACE, sait-on jamais, une CAILLE pourrait avoir envie de laisser miauler son CHAT. Une rapide inspection au peigne fin l’avait rassuré, il n’avait pas des PAPILLONS d’amour accrochés à sa queue de RAT.

18

Il pourrait lui demander de lui faire le POISSON souffleur, son ANGUILLE de calcif avait besoin de changer d’air.

04

Avant de partir, faute de GRIVE, il estropia un ANCHOIS, son estomac d’AUTRUCHE à l’haleine d’HYENE lui éviterait d’être trop vite saoul comme une VACHE. Direction le DRAGON bleu, le troquet concurrent de son ami Bonpourlapoux. Il longea le royaume des TAUPES, en tant qu’ancien CABOT il fit un crochet par le foyer des POUSSINS, dans l’espoir d’y trouver un CHIEN de quartier qui lui offrirait un pissat d ANE.

06

 Hélas, mis à part des PERDREAUX qui recherchaient un petit MAQUEREAU et des MARSOUINS baptisés à la queue de MORUE, en train de taquiner les BREMES, pas de connaissances. Il repartit en pattes de MOUCHE.

mouche

Dehors, il faisait un froid de CANARD, il ne risquait pas d’être piqué par un MOUSTIQUE. À la sortie du quartier, un ESCARGOT de trottoir à tête de GORILLE, plein comme une HUITRE lui demanda ses papiers, hélas, il dut se rendre à l’évidence, il ne les avait pas. Il eut beau supplier qu’il les avait oubliés chez son MERLAN, qu’il les présenterait dès demain, rien à faire, même ses larmes de CROCODILE à faire monter un CASTOR aux rideaux ne réussirent pas à lui faire avaler des COULEUVRES. Notre FAUVETTE à tête noire n’appréciant pas qu’on le prenne pour un PIGEON, passa un coup de BIGORNEAU à la maison POULET. Cinq minutes plus tard il vit arriver un fourgon qui n’avait rien d’une COCCINELLE, il se trouva propulsé par un drôle de ZEBRE, hargneux comme une TEIGNE, rouge comme une ECREVISSE, habillé en SERIN avec plein de SARDINES sur les manches. La bétaillère démarra,

17

conduite par un HIBOU qui avait un peu trop chargé la MULE. Ils empruntèrent une route défoncée, à chaque nid de POULE, nos compères riaient comme des BALEINES, tandis que notre cher NOURATIN, perdant sa belle prestance de FAISAN, n’avait plus envie de se pavaner comme un PAON. En vraie GRENOUILLE de bénitier, il ne savait plus quel saint implorer pour que cela s’arrête, il avait de plus en plus envie d’aller au RENARD.

IMG_1066

(Photo perso)

Enfin ils arrivèrent au poste où un BŒUF carotte, affublé d’un perchoir à MOINEAUX, le visage MITE suite à des CHARANÇONS dans les flâneuses lui confirma sa mise en garde à vue. Le poulailler était déjà bien garni, une GRUE, plate comme une MORUE, les seins en oreilles de COCKER, une vraie SAUTERELLE l’accueillit d’un : « Bonjour ma BICHE !  Tu sais que t’es CHOUETTE ! ». Elle commençait à être collante comme une SANGSUE. Notre pauvre NOURATIN, envahit d’un terrible CAFARD, jura de ne plus faire SAIGON en solitaire.

15

(Photo perso)

 Cochon qui s’en dédie. Avec ses copains de chez Napoléon,

16

 il était le COQ du village, ici il était considéré comme un ROSSIGNOL sans valeur.

Mon cher ami, j’espère que la manifestation spontanée des amis de Chez Napoléon a attendri le commissaire et obtenu ta libération, ce qui n’exclue pas d’un passage dans mon confessionnal.

Pour vous faciliter la compréhension de mes élucubrations, je vous rajoute un petit glossaire.

Bergeronnette : Maîtresse.

Ablette : (Gras comme une ablette : maigre)

Caméléon : (Jouer au caméléon, changer d’apparence)

Bourdon : (Avoir le bourdon : ennui, mauvais cafard)

Araignée : (Araignée dans le plafond : avoir le cerveau dérangé)

Oursin : (Avoir un oursin dans le crapaud : être avare)

Asticot : (Asticot de cercueil : verre de bière)

Perroquet : Mélange d’anis et de sirop de menthe.

Barbillon : (Barbillon de pissotière : souteneur de dernière catégorie)

Limace : Chemise.

Caille : Fille publique, femme dodue.

Chat : (Laisser miauler son chat : jouissance de la femme)

Papillon : (Papillon d’amour : pou du pubis)

Rat : (Queue de rat : pénis)

Poisson : (Poisson souffleur : fantaisie érotique)

Anguille : (Anguille de calcif : sexe masculin)

Anchois : (Estropier un anchois : manger un morceau sur le pouce)

Autruche : (Estomac d’autruche : glouton qui digère tout ce qu’il avale)

Hyène : (Haleine d’hyène : mauvaise haleine)

Vache : (Saoul comme une vache : être ivre mort)

Taupes : (Royaume des taupes : cimetière)

Cabot : (Ancien cabot : ancien caporal dans l’armée)

Poussins : surnom des élèves de première année à l'École de l'air.

Chien : (Chien de quartier : Adjudant)

Ane : (Pissat d’âne : mauvaise bière, boisson de médiocre qualité)

Perdreaux : policiers en civil.

Maquereau : Souteneur.

Marsouin : Soldat de l’infanterie de marine.

Morue : (Baptisé à la queue de morue : assoiffé permanent)

Mouche : (Partir en pattes de mouche : sans faire de bruit)

Escargot : (Escargot de trottoir : agent de police)

Huitre : (Plein comme une huitre : être ivre)

Merlan : coiffeur)

Crocodile : (Larmes de crocodile : larmes hypocrites)

Castor : (Faire monter un castor aux rideaux : satisfaire les besoins sexuels d’un expert)

Fauvette : (Fauvette à tête noire : gendarme « allusion à la couleur noire du bicorne dont il était coiffé)

Bigorneau : Téléphone.

Zèbre : Individu d’apparence bizarre.

Teigne : Personne hargneuse, méchante.

Serin : (Habillé en serin : en gendarme)

Sardine : Galon de sous-officier.

Hibou : Policier de la voie publique qui tournent la nuit).

Mule : (Charger la mule : Boire avec excès).

Baleine : (Rire comme une baleine : rire à gorge déployée, sans retenue).

Grenouille : (Grenouille de bénitier : bigote).

Renard : (Aller au renard : vomir).

Bœuf carotte : Police des polices.

Moineaux : (Perchoir à moineaux : nœud papillon).

Charançons : (Charançons dans les flanelles : être atteint d’un mal vénérien).

Grue : Prostituée.

Cocker : (Les seins en oreille de cocker : seins tombants et flétris).

Sauterelle : (Femme maigre et dégingandée).

Saigon : (Faire Saigon :faire le tour des cafés et boites de nuit).

Posté par grainsdesel à 12:24 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,


jeudi 16 avril 2015

Votez sticule… !

Votez

Non vous n’aurez pas ma liberté de décider si je continuerai à voter, (je ne dirai pas ou aller à la pêche, vu que comme pour la chasse, ça ne fait pas partie de mes loisirs) ; mais depuis des décennies on s’en prend plein la gueule après chaque élection, rien ne change,

vote socialiste

on reprend les mêmes et l’on continue,  avec la sacro-sainte devise inscrite dans leurs écharpes de député, sénateurs, maires et Tutti quanti… ! 

« Tout pour nous, rien pour eux… ! ».

elections-coup-poing-humour

(Caricature Na)

Mesdames et messieurs les nantis qui êtes aux affaires, commencez par donner l’exemple, arrêtez de toujours en rajouter plus dans vos privilèges, alors que les français d’en bas ils ne voient rien changer.

Les honneurs, les avantages et j’en passe il est bien difficile de s’en passer voire d’en supprimer.

Qu’en pensez-vous Mr Bartolone avec le cinéma de la salle des pas perdus et les soldats de la Garde Républicaine qui vous font une haie d’honneur chaque fois que vous allez de votre  bureau à l’hémicycle… ?

garderepubli

Regardez Poutine, il sait se mettre à la hauteur de ses invités… !

accueil

Mesdames et  messieurs  les ministres, avez-vous des rhumatismes dans les mains pour avoir besoin d’un employé de l’Élysée,  déguisé en pingouin pour vous ouvrir la portière de votre carrosse… ?

accueil ministre

(Le pingouin, il exécute ce qu'on lui demande, sans son avis...!)

Il faut être aveugle et ne regarder que les Télés réalités pour ignorer tout ce faste, on pourrait en écrire tout un roman (j’ai failli écrire un rapport) mais comme ceux de la Cour des Comptes qui dénoncent cette gabegie.

dépenses

(Caricature Séverin Millet)

Mais quand on a goûté au pouvoir, à tous ses privilèges, aux bons plats de la République, servis par Marianne et qui vous engraissent il est difficile de vous mettre au régime… !

cour des comptes

(Caricature Honrez… ?)

C’est bien pourquoi, nous voyons des élus de tous bords d’un âge bien avancé qui roupillent allégrement lors des séances. Je rêve d’une loi fixant  un âge limite pour exercer des fonctions électives.

sénateurs-dormant-5

Quand à ceux qui sont actuellement aux commandes ils ont commencé à s’entraîner il y a bien longtemps en vue de prochaines réélections,

assemblc3a9e

mais là c’est une autre histoire… !

Je publie ce billet dans la catégorie humour, mais j'avoue que toutes ces conneries me font rire jaune (je n'irai pas jusqu'à dire que ça me fait broyer du "noir", au risque de me retrouver accusé de racisme...!). J'allais oublier, question "élections", ce n'est que le début de leurs conneries aux socialos-cocos-*écolos; vous ne voyez rien venir...? Pour essayer de conserver un max de ces incapables aux affaires ils vont...! Ils vont...? Bon je vais vous le dire: Nous foutre le vote des étrangers, alors, mes amis vous en dites quoi...?

vote

(CaricatureArgal...?)

* Je refuse de voir le mouvement "Ecolos" affidé à un parti politique, pour moi l'écologie est une conception de protection de la nature, de l'environnement etc; et non de prendre la carte d'un parti politique.

J'ai bien peur que nos politiques aux affaires (je parle de la gauche) vont se dépécher de le faire avant 2017. Et là on ne pourra jouer sur les mots (N'est-ce pas mon amie Boutfil...?) car la potion sera amère malgré le slogan: "Bon Thé ne saurait mentir"...! Ou alors va falloir changer de fournisseur.

Vive-le-the

 

Posté par grainsdesel à 17:19 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 18 juin 2014

On va devoir exterminer ces parasites de syndicats, la CGT en tête… !

 

01

(Caricature Olivero)

Voilà des décennies (plus de soixante ans) que ces malades

 

02

(Caricature Olivero)

sévissent et s’emploient depuis à ruiner l’emploi.

 

03

(Caricature Berth)

Dans toutes les entreprises on les retrouve en morpions accrochés à leurs privilèges,

 

04

(Caricature Delize)

ce sont des abrutis choisis parmi la crème des bons à rien,

 

05

(Caricature Grémi)

des branle-couilles,

 

06

(Caricature Christian)

des salariés protégés,

 

07

leaders de mes deux,

08

(Caricature Na)

de vrais sacs à merde garantis origine P.C.F,

 

09

(Caricature Le Honzec)

des pue du cul qui empoisonnent la marche des entreprises.

 

10

(Caricature Hic)

 Les rois des pompes funèbres en matière de destruction d’emplois.

 

11

(Caricature Olivero)

Je rêve d’une révolte des usagers qui refuseraient de payer leur billet.

 

12

(Bravo Monsieur, je veux bien une carte de votre syndicat...!)

Et ces connards qui en remettent une couche, haranguée par leur poissonnière, miss Sud Rail

 

13

Je comprends la direction qui n'a pas voulu la mettre à un guichet de vente, de peur de faire fuir les clients...! Vite un vaccin pour éradiquer ces virus (CGT et SUD Rail) qui nous pourrissent la vie.

 

14

Ce n'est pas le F.N qu'il faudrait interdire comme le souhaiteraient nos gauchisards, mais le Parti communiste. Etonnez-vous que ces nantis se fassent agresser… ?

 

15

(Caricature Bartiku)

Je sens que je vais acheter un bout de terrain près d’une voie de chemin de fer et proposer d’y accueillir Blanchette, je sens qu’elle a besoin de sortir de son bureau… !

 

16

(Montage « pauvrefrance.centerblog)

Je précise que ce billet ne vise que la minorité des personnels de la SNCF, ces grévistes qui contrairement aux autres personnels n'en foutent pas une rame.

Posté par grainsdesel à 17:58 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 14 décembre 2013

Le Pont aux cochons de Wismar… !

 

DSC07799

Ce pont (Schweinbrücke) enjambe le « Frische Grube », ruisseau artificiel creusé au XIIIème siècle qui servait à l’alimentation en eau de la ville. Il relie l'étang du moulin, le fossé Wallenstein et le lac Lostener (lac de Schwerin) à la mer Baltique. Il est situé juste à côté de l’église Saint Nicolas. A chaque coin, un petit cochon lustré par les caresses des habitants ou touristes monte la garde.

 

DSC07803

 

(Caresser un cochon porte bonheur… !)

Ont-ils été judicieusement placés en gardiens du temple, un peu comme les oies du Capitole afin de prévenir de toute invasion inopportune… ? Nos socialos-cocos, feraient bien de s’en inspirer afin de défendre notre laïcité, et ce n’est pas en appliquant les conneries du dernier rapport remis au Premier Sinistre, sur l’intégration qu’ils y arriveront.

 

cochons socia

 

Ce sont les rois des « fouille-merde », s’ils continuent on dira :

« Intégration à la mode socialo= Désintégration de nos valeurs… ! »

En attendant une petite ballade sur ce pont aux cochons, loin d’avoir l’utilité et la beauté artistique des ponts de Paris, il n’en est pas moins efficace. Rien à voir avec Barbès ou la Goutte d’Or… !

Un vrai Pont Charles Martel… !

Posté par grainsdesel à 12:51 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 29 novembre 2013

Laissez-moi le temps d’atterrir… !

 

Panorama 24

(Photo perso, Vieux port de Wismar)

Après trois semaines dans les froidures du Land Mecklenburg Vorpommern,

 

DSC07801

 

(*Photo perso, caresser le cochon, porte bonheur...!)

où seuls les cochons,

 

DSC07802

 

appréciant  ce temps, m’ont dissuadé de tenter d’installer mon tapis de prière dans la rue… !

 

DSC08144

(Photo perso)

Je me suis décidé à regagner mon terrier, avant mon départ pour mon séminaire annuel en tant que confesseur des Thermes de Lamalou les Bains où Eve devait impatiemment m’y attendre.

 

serre

(Caricature Serre)

Passage obligé par l’aéroport d’Hambourg,

 

Avec un transit par celui de Francfort,

Juste le temps de préparer mon viatique, sans oublier ma provision de pilules bleues, et j’eus l’agréable surprise lors de mon installation de trouver un confessionnal avec la clim.

 

Confessionnal

 Le Vatican n’ayant toujours pas évolué concernant notre célibat a tout de même pris en compte les risques du métier où une contamination est toujours possible.

 

métier

 

C’est ainsi que sœur Anne a décidé de me livrer son âme, un après-midi n’a pas suffit.

 

accord

 

La Wifi m’a bien facilité la tâche, on n’arrête pas le progrès… !

 

wifi

 

En fait la plupart de mes grenouilles de bénitier, il y avait longtemps qu’elles n’avaient pas été tentées par le diable.

 

rhumatismes

 

La preuve… !

 

lutte-alzheimer

 * Certaines municipalité ont prévu d'en installer dans les rues envahies par les tapis de prière...!

Posté par grainsdesel à 11:27 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


dimanche 14 avril 2013

Synthol et Arnica pour vous soulager du Choc Huzac… !

 

01 8j'en-ai-marre

 

(Portrait d’un socialiste Lambda)

A force de prendre des coups, les baisés de la rose commencent à regretter d’avoir choisi Pépé le Mou. De sondage en sondage on se rend compte qu’ils sont de plus en plus nombreux à vouloir se débarrasser de ces pustules rouges, signes de fréquentations douteuses.

 

02

 

(Caricature Biratan)

Leur Messie leur avait promis :

 

03

 

(Caricature Sabine Nourrit)

Ce n’était pas sans compter sur le choc provoqué par le Cas Huzac, mettant en évidence la connivence des banques et de membres du gouvernement ; le peuple traité comme un chien galeux devant se contenter d’un misérable nonos.

 

04

 

Les extrêmes, flairant la bonne affaire pour renflouer leurs troupes, adoptèrent le même slogan :

 

05

 

Le mal était fait, il était un peu tard pour vacciner certains de nos élus contre la galle (euh ! les gaffes) :

 

06 gaffes

 

(Caricature Ygreck)

Mou Président vraisemblablement au courant depuis plusieurs semaines, mis pas mal de temps du haut de son piédestal à ruminer ce plat indigeste.

 

07

 

L’affaire faisant de plus en plus de bruits, sur les bancs de l’assemblée on assista à d’épiques combats, tous les coups étaient permis, c’était à celui qui mordrait le plus profond. Même les anciens édentés firent un nœud à leur mouchoir pour ne pas oublier leur dentier.

 

08

 

La défiance envers nos politiques grandissait, le gruyère était de plus en plus troué.

 

09

 

MouMou devant cette déconfiture se décida enfin à réagir :

 

10

 

Entre deux portes il nous annonça que les ministres allaient devoir se mettre à poil, ce qui ne fit pas l’unanimité, certains commençants à avoir chaud aux fesses.

 

11

 

Une loi devant être prochainement proposée au parlement afin d’obliger les élus à adopter le naturisme, je ne suis pas certain que ces mises à nue vont calmer la suspicion; difficile de cacher quelques richesses douteuses quand on sait qu’une mode actuelle fait les beaux jours des adeptes du tatouage.

 

12

 

En attendant de voir comment vont s’en sortir nos politiques,

 

13

 

Je vous propose de jouer aux fléchettes, pour choisir ci-dessous quel est le parti non pourri… ?

 

14

 

Et si vous avez eu un choc n’oubliez pas de vous badigeonner de Synthol et de prendre quelques comprimés d’arnica, regardez comme ça m’a de suite calmé…!

 

15

 

Posté par grainsdesel à 11:58 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 6 avril 2013

Le déni de grossesse des Socialos… !

 

919088763

 

(Caricature Yral)

Le Cas Huzac, ce n’est ni plus ni moins qu’un simple cas de déni de grossesse. Voilà plusieurs mois que l’affaire prenait de l’embonpoint, et que la baudruche enflait. La future parturiente en nous regardant droit dans les yeux nous jurait qu’elle n’avait pas été visitée à l’insu de son plein gré par l’archange Gabriel, qu’elle prenait la pilule régulièrement, pilule offerte par un laboratoire au dessus de tous soupçons. Pour preuve, le brave ministre touche à tout avait pour une petite rémunération de misère (quelques dizaines de milliers d’euros) prêté  son concours de médecin à la certification de son efficacité avant sa commercialisation.

Hélas il fallut un accouchement au forceps pour que l’ensemble de la classe politique se rende compte que le bébé était bien là.

 

 

12

 

(Caricature Bauer)

La grande famille vertueuse de la gauche, lors des premiers signes d’arrondissement de la taille, avait prétendu que ce n’était que du vent, ils essayèrent de purger le bébé, hélas l’avortement n’était plus possible. Les socialos ne voulaient pas tenir compte de l’avis de l’éminent gynécologue, le Professeur Pléniel, spécialiste des accouchements difficiles dans sa clinique de l’immaculée conception, plus connue en tant que « Sainte Médiapart ».

 

Plenel

 

Ce dernier ayant déclaré à de nombreuses reprises que l’accouchement serait d’autant plus difficile, que le bébé ne se présentait pas par le siège (de député), et que le bébé arriverait tout de même dans un fauteuil (de ministre).

 

Vu les traits tirés de la future mère il pronostiquait la naissance pour éminente, les premières douleurs n’allaient pas tarder à se faire sentir.

Le bébé ayant débarqué sans crier gare, une dernière tentative en jetant le bébé et l’eau du bain ne donna pas les résultats escomptés.

 

bebeeteaudubain

 

 La France a une des meilleures politiques de natalité, mais pour ce pauvre bébé rose, plus personne chez les socialos ne veut en assumer la paternité, quand à connaître le nom du parrain bien malin qui pourra nous le donner.

 

nobaby

 

Je peux par contre parier qu’il n’aura pas comme prénom « François », ce bébé est top dur à avaler pour MouPrésident, ni le prénom d’Harlem, son secrétaire général n’en ayant point exprimé le Désir.

C’est toute la classe politique qui va devoir s’en débarrasser, en attendant je propose qu’il soit mis dans un beau vase

 

vase

 

et déposé bien en vue sur le bureau du Président Bartolone à l’Assemblée Nationale afin de rappeler à nos ministres et députés que lorsqu’on tire un coup de travers, il faut s’attendre à enfanter d'un bébé hors normes… !

 

hors norme

 

D’autre part pour nos parlementaires qui se sentiraient le « cul merdeux », ils peuvent consacrer quelques dizaines d’euros de leurs indemnités à l’achat de couches culottes. N’ayant point (pour le moment) à justifier de leurs dépenses, ils peuvent les faire faire sur mesure chez un grand couturier de l’Avenue Montaigne à condition d’y faire imprimer la cocarde et la devise :

« Tous Pourris »… !

 

couches

 Pour ceux et celles qui pensent que la pourriture n'existait pas avant la création de l'Euro, je les invite à visionner cette vidéo, la réponse est à la fin...!

 

Posté par grainsdesel à 14:49 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 11 février 2013

Vous reprendrez bien un peu de Racaillou… !

 

1

(Caricature Riz)

 

N’étant pas un fin gourmet, je ne vais pas vous conseiller un restaurant étoilé du Gault et Millau ou du Michelin que vous avez l’habitude de consulter avant d’y réserver une table.

Pourtant le Racaillou est en passe de remplacer nos meilleurs plats régionaux que nous envient les gastronomes du monde entier.

 

2

 

Fini la choucroute alsacienne, le cassoulet toulousain, le gratin dauphinois et autres plats régionaux.

Fini les normes fixant le poids de la saucisse de Morteau, la longueur de celle de Strasbourg, et la teneur en sel du jambon de Bayonne.

Le plat national sera à brève échéance le Racaillou, encore un peu de patience,

 

DSC04910

 

(Photo perso : « Linke » = « Gauche »

 nos socialos vont nous pondre le vote des étrangers hors CEE, enterrant définitivement nos saveurs régionales.

Il va falloir nous habituer aux fumets du Racaillou qui va empester nos villes (c’est déjà fait) et dans nos campagnes profondes (les premières émanations y sont signalées).

Quid : Qu’est ce que le Racaillou… ?

 

4

 

(Dessin de Gee)

Pour les adeptes des Pokémon, le Racaillou est un Pokémon formé de roche qui possède deux bras et n'a pas de pattes.

Mon Racaillou est un amalgame de jeunes voyous non amputés, écervelés, sans autorité parentale (les parents parlant peu ou pas le français) adeptes de l’école buissonnière, habillés de cap en pied de fringues de marques volées, avec capuche intégrée,

 

5

 

(Caricature Chab)

n’écoutant que de la musique rap, jurant sur la tête de leur mère qu’ils sont innocents dés qu’ils sont mis en cause, mais priant toute personne les empêchant de se livrer à leur gagne pain de niquer leur mère… !

Leur terrain de jeu favori, les bijouteries, petits commerces, agences postales, bureaux de tabacs, maison isolées etc. Ils adorent se rassembler dans les halls d’immeuble, se déplacent en voitures ou motos volées ne prenant les transports en commun que pour les dégrader et pourrir le quotidien des gens honnêtes.

 

6

 

 De temps en temps, façon de se réchauffer, ils brulent des voitures, saccagent des vitrines ou autres biens publics. Leur dernier exploit, l’attaque d’un TGV.

 

7

 

 

 

(Caricature Grémi)

Pour arrondir les fins de mois, ils se livrent à des trafics lucratifs : drogue, revente de portables et bien volés en tout genre.

 

8

 

(Caricature Macle… ?)

Dans les zones de non droit des racaillous, afin de garantir l’accès, des pompiers, médecins, ambulances etc. les forces de l’ordre

 

9

 

ou tout représentant de l’autorité devrait être accompagné d’un cochonchien, en remplacement du berger allemand, seul animal capable de les tenir éloignés.

Ne laissez pas vos clefs de voiture ou votre carte de crédit sur la sellette de votre hall d’entrée, lors de la visite d’appartement ou maison ce sont les premières choses qui disparaissent,

 

10

 

à la rigueur vous pouvez laisser  tremper votre dentier dans un verre  (malgré le prix des appareillages), il ne sera pas proposé en petit meuble de salle à manger aux édentés empruntant les couloirs de la station des Halles, et je n’en ai point encore vu dans les salles de vente.

Ne me dites pas que vous n'avez jamais vu, ni croisé un Racaillou d’importation ?

 

11

 

(Caricature Grémi)

Si tel était le cas vous faites partie des rares privilégiés ou vous avez besoin de lunettes et d’un appareillage auditif à moins que rompant vos vœux, veniez juste de sortir du carmel, (pas de prison où hélas on n’en trouve pas assez), ou vous venez de rentrer d’une expédition de 30 ans au pôle nord, dans ce cas vous allez trouver du changement entre le filet de cabillaud et le racaillou bien épicé.

 

12

 

(Caricature Grémi)

La plupart ne craignent pas les coups de soleil, ils ne sont pas blonds aux yeux bleus et leurs prénoms ne font pas partie des saints du calendrier, il est donc facile de les reconnaître.

Ils font souvent la une des faits divers, on les voit à la télé notamment dans des émissions genre 90 minutes d’enquête.

 

13

 

J’espère que je ne vous ai pas coupé l’appétit, et que vous reprendrez bien un peu de Racaillou… ?

Nota Bene : Ce billet est classé dans la catégorie « Humour », toute ressemblance avec un Racaillou du terroir, garanti made in France, serait pure coïncidence et à l’encontre de mon plein gré.

Suite à un gentil commentaire d'une "Etrangère au Paradis", j'intègre cette vidéo où deux gentils "Racailloux" ont été maltraités à coups de serpillère par la "raciste" de patronne. Je l'invite à rendre visite à cette matronne afin de lui montrer comment on accueille ces malheureux en leur donnant sans hésiter le tiroir caisse afin d'éviter un crime raciste ou au mieux d'être l'objet d'un procés par la Ligue des Droits de l'Homme pour maltraitance envers des "chomeurs".

 

 

Posté par grainsdesel à 11:48 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 11 juin 2012

Sans commentaires...!

DSC03438

Mozart m'a toujours provoqué des orgasmes musicaux, mais c'est la première fois que j'ai eu un orgasme politique en apprenant la déculottée du Général Mélenchovich.

melenchon-staline2

Ce fanfaron, prétentieux, imbu de sa personne, ayant distillé une haine envers la droite, vient de se faire doigter bien profond par Marine, je suis sûr qu'il n'est pas prêt d'aller voir son urologue, l'examen prostatique a été bien douloureux.

Doigt_d_honneur

Je lui attribue le Golden Doigt d'Honneur de ces législatives à l'unanimité des Français (les vrais, ceux qui ne brandissent pas des torches-culs de la CGT, ou des drapeaux communautaristes hallal...!).

 

Posté par grainsdesel à 09:33 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 27 avril 2012

Les fosses sceptiques de Melenchon, des cocos girls et des cocos boys… !

 20

(Honte à ce torche-cul)

Je ne sais pas si vous avez senti cette odeur de merde émanant de la une du torche-cul (normal pour une entreprise de fosses septiques) de l’humanité.

 21

(Alors, content de voir votre chouchou en si bonne compagnie… ?)

Ce déchainement de violences verbales, agrémenté des plus beaux étrons utilisés depuis près de 5 ans par ces staliniens nostalgiques qui se sont trouvé un nouveau chef en la personne du Maréchal Ivanovitch Mélanchovich

 22

descendant de Staline, décoré des plus hautes décorations de l’ex URSS et notamment de la plus élogieuse, l’ordre du Goulag, vient confirmer le peu de respect que ces attardés,  témoignent envers notre démocratie… !

Heureusement que bon nombre d’égarés se sont vite ressaisis en écoutant ses discours de haine et ont suivi les conseils de son affiche de campagne,

 23

ce qui a dégonflé la baudruche, laissant notre pauvre Méluche bien piteux et le cul merdeux (là ce n’est pas grave, la merde, les cocos ça fait des années qu’ils veulent nous la refiler).

P.S : Ce qui me fait marrer après ce premier tour, c’est que nos deux finalistes prennent des gants (certes chirurgicaux) pour dire que parmi les  6 000 000 de voix de Marine nombreux de ces électeurs sont respectables, où sont les termes de racistes, xénophobes, facistes, nazis etc… ?

P.S  du P.S : ce billet de désinfection, est classé en catégorie « Humour », car depuis ce gros caca sorti des urnes, je n’arrête pas de me marrer, ce qui est excellent pour mes abdominaux et m’évite d’être constipé… ! Enfin, je rajouterai en ce 1er Mai, un air très connu du Barbier de Séville de Rossini: "La calunnia". Ce maître chanteur qui a usé ses fonds de culotte dans des officines du P.C, a du aller incognito prendre des cours de chant au Bolchoï, car le voilà fin prêt à terminer ses discours, après avoir chanté le chant funèbre de l'internationale moribonde, à nous chanter cette Calunnia, dont il est devenu le meilleur interprête des cocos...!

 

 

 

Posté par grainsdesel à 17:39 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,