01

Un jeudi soir, sa BERGERONNETTE n’étant pas libre, notre cher NOURATIN dit le « FURET », gras comme une ABLETTE, décida de s’offrir un petit Saigon. La journée avait été rude,

02

à trop penser à son prochain billet dominical, à jouer au CAMELEON pour coller à l’actualité, le BOURDON lui avait mis l’ARAIGNEE dans le plafond.

7

Ayant un OURSIN dans le CRAPAUD, il vérifia s’il avait assez de blé pour s’envoyer un ASTICOT de cercueil ou un PERROQUET. Il s’était fringué avec classe, ne voulant pas ressembler à un BARBILLON de pissotière, il avait enfilé sa plus belle LIMACE, sait-on jamais, une CAILLE pourrait avoir envie de laisser miauler son CHAT. Une rapide inspection au peigne fin l’avait rassuré, il n’avait pas des PAPILLONS d’amour accrochés à sa queue de RAT.

18

Il pourrait lui demander de lui faire le POISSON souffleur, son ANGUILLE de calcif avait besoin de changer d’air.

04

Avant de partir, faute de GRIVE, il estropia un ANCHOIS, son estomac d’AUTRUCHE à l’haleine d’HYENE lui éviterait d’être trop vite saoul comme une VACHE. Direction le DRAGON bleu, le troquet concurrent de son ami Bonpourlapoux. Il longea le royaume des TAUPES, en tant qu’ancien CABOT il fit un crochet par le foyer des POUSSINS, dans l’espoir d’y trouver un CHIEN de quartier qui lui offrirait un pissat d ANE.

06

 Hélas, mis à part des PERDREAUX qui recherchaient un petit MAQUEREAU et des MARSOUINS baptisés à la queue de MORUE, en train de taquiner les BREMES, pas de connaissances. Il repartit en pattes de MOUCHE.

mouche

Dehors, il faisait un froid de CANARD, il ne risquait pas d’être piqué par un MOUSTIQUE. À la sortie du quartier, un ESCARGOT de trottoir à tête de GORILLE, plein comme une HUITRE lui demanda ses papiers, hélas, il dut se rendre à l’évidence, il ne les avait pas. Il eut beau supplier qu’il les avait oubliés chez son MERLAN, qu’il les présenterait dès demain, rien à faire, même ses larmes de CROCODILE à faire monter un CASTOR aux rideaux ne réussirent pas à lui faire avaler des COULEUVRES. Notre FAUVETTE à tête noire n’appréciant pas qu’on le prenne pour un PIGEON, passa un coup de BIGORNEAU à la maison POULET. Cinq minutes plus tard il vit arriver un fourgon qui n’avait rien d’une COCCINELLE, il se trouva propulsé par un drôle de ZEBRE, hargneux comme une TEIGNE, rouge comme une ECREVISSE, habillé en SERIN avec plein de SARDINES sur les manches. La bétaillère démarra,

17

conduite par un HIBOU qui avait un peu trop chargé la MULE. Ils empruntèrent une route défoncée, à chaque nid de POULE, nos compères riaient comme des BALEINES, tandis que notre cher NOURATIN, perdant sa belle prestance de FAISAN, n’avait plus envie de se pavaner comme un PAON. En vraie GRENOUILLE de bénitier, il ne savait plus quel saint implorer pour que cela s’arrête, il avait de plus en plus envie d’aller au RENARD.

IMG_1066

(Photo perso)

Enfin ils arrivèrent au poste où un BŒUF carotte, affublé d’un perchoir à MOINEAUX, le visage MITE suite à des CHARANÇONS dans les flâneuses lui confirma sa mise en garde à vue. Le poulailler était déjà bien garni, une GRUE, plate comme une MORUE, les seins en oreilles de COCKER, une vraie SAUTERELLE l’accueillit d’un : « Bonjour ma BICHE !  Tu sais que t’es CHOUETTE ! ». Elle commençait à être collante comme une SANGSUE. Notre pauvre NOURATIN, envahit d’un terrible CAFARD, jura de ne plus faire SAIGON en solitaire.

15

(Photo perso)

 Cochon qui s’en dédie. Avec ses copains de chez Napoléon,

16

 il était le COQ du village, ici il était considéré comme un ROSSIGNOL sans valeur.

Mon cher ami, j’espère que la manifestation spontanée des amis de Chez Napoléon a attendri le commissaire et obtenu ta libération, ce qui n’exclue pas d’un passage dans mon confessionnal.

Pour vous faciliter la compréhension de mes élucubrations, je vous rajoute un petit glossaire.

Bergeronnette : Maîtresse.

Ablette : (Gras comme une ablette : maigre)

Caméléon : (Jouer au caméléon, changer d’apparence)

Bourdon : (Avoir le bourdon : ennui, mauvais cafard)

Araignée : (Araignée dans le plafond : avoir le cerveau dérangé)

Oursin : (Avoir un oursin dans le crapaud : être avare)

Asticot : (Asticot de cercueil : verre de bière)

Perroquet : Mélange d’anis et de sirop de menthe.

Barbillon : (Barbillon de pissotière : souteneur de dernière catégorie)

Limace : Chemise.

Caille : Fille publique, femme dodue.

Chat : (Laisser miauler son chat : jouissance de la femme)

Papillon : (Papillon d’amour : pou du pubis)

Rat : (Queue de rat : pénis)

Poisson : (Poisson souffleur : fantaisie érotique)

Anguille : (Anguille de calcif : sexe masculin)

Anchois : (Estropier un anchois : manger un morceau sur le pouce)

Autruche : (Estomac d’autruche : glouton qui digère tout ce qu’il avale)

Hyène : (Haleine d’hyène : mauvaise haleine)

Vache : (Saoul comme une vache : être ivre mort)

Taupes : (Royaume des taupes : cimetière)

Cabot : (Ancien cabot : ancien caporal dans l’armée)

Poussins : surnom des élèves de première année à l'École de l'air.

Chien : (Chien de quartier : Adjudant)

Ane : (Pissat d’âne : mauvaise bière, boisson de médiocre qualité)

Perdreaux : policiers en civil.

Maquereau : Souteneur.

Marsouin : Soldat de l’infanterie de marine.

Morue : (Baptisé à la queue de morue : assoiffé permanent)

Mouche : (Partir en pattes de mouche : sans faire de bruit)

Escargot : (Escargot de trottoir : agent de police)

Huitre : (Plein comme une huitre : être ivre)

Merlan : coiffeur)

Crocodile : (Larmes de crocodile : larmes hypocrites)

Castor : (Faire monter un castor aux rideaux : satisfaire les besoins sexuels d’un expert)

Fauvette : (Fauvette à tête noire : gendarme « allusion à la couleur noire du bicorne dont il était coiffé)

Bigorneau : Téléphone.

Zèbre : Individu d’apparence bizarre.

Teigne : Personne hargneuse, méchante.

Serin : (Habillé en serin : en gendarme)

Sardine : Galon de sous-officier.

Hibou : Policier de la voie publique qui tournent la nuit).

Mule : (Charger la mule : Boire avec excès).

Baleine : (Rire comme une baleine : rire à gorge déployée, sans retenue).

Grenouille : (Grenouille de bénitier : bigote).

Renard : (Aller au renard : vomir).

Bœuf carotte : Police des polices.

Moineaux : (Perchoir à moineaux : nœud papillon).

Charançons : (Charançons dans les flanelles : être atteint d’un mal vénérien).

Grue : Prostituée.

Cocker : (Les seins en oreille de cocker : seins tombants et flétris).

Sauterelle : (Femme maigre et dégingandée).

Saigon : (Faire Saigon :faire le tour des cafés et boites de nuit).