IMG_0216a

Il n’y a pas qu’en Allemagne qu’il y a des églises, j’ai profité des Journées du Patrimoine pour visiter celle  de Châtenay de l’architecte  Peronnet qui a été consacrée le 21 octobre 1862. Surprenant contraste qui oppose son aspect extérieur sobre et austère à son intérieur, riche et éclatant.

IMG_0197a

Rouge, bleu, vert et or, voûte d'ogives, colonnes et murs sont couverts de décors peints au pochoir.

IMG_0207a

Ils associent étoiles à cinq branches, motifs géométriques stylisés et floraux. Le mobilier liturgique, de style néo-gothique est en fonte moulée et peinte.

IMG_0186a

(Chaire)

IMG_0187a

(Autel)

IMG_0188a

(Très joli ciborium en bois sculpté.)

Plusieurs artistes étrangers ont participé à la décoration intérieure, exceptionnel pour l’époque. Deux scènes ont été exécutées par l'artiste germanique Johann Lange en 1892,

IMG_0223a

(La présentation de la vierge)

IMG_0222a

(La mort de Joseph)

Le Père Combalot, pour qui rien n'était trop beau,

IMG_0196a

(Vitrail le représentant offrant l’église)

décida, sur la suggestion d'un ami, de doter l'église d'un carillon de 18 cloches qu'il commanda à la maison Ernest Bollée au Mans et une autre , la plus grosse, au fondeur Lyonnais Valette .Un clavier mécanique, sans pédalier fut posé et relié aux cloches ancrées dans les fenêtres du clocher,

IMG_0212a

cas extrêmement rare et unique en Rhône-Alpes, car chaque cloche pèse entre 7kg , pour la plus petite, et 520 kg pour la plus grosse . C’est actuellement le plus ancien carillon en France, la Révolution ayant envoyé à la fonte les cloches et les carillons de tout le pays. Il est resté intact, et ses qualités lui ont valu d'être classé monument historique en juillet 1991. Situé dans le clocher, le carillon est composé de 19 cloches :

  • à sol3 à sol5 avec 4 dièses do#4 - fa#5 - do#5 - fa#5, dont l'une provient de la Maison Valette à Lyon.
  • à 4 cloches : sol3 - la3 - si3 - ré4 (suspendues à des jougs en bois dans la chambre des cloches) sonnent à la volée (système électrique), et les 15 autres sont fixées par des boulons à des poutrelles métalliques scellées dans les murs des 2 ouvertures du clocher, côté ouest.

 

IMG_0209a

Le clavier en bois de l'époque est situé en dessous des cloches, ses dimensions sont : hauteur=1m - largeur=0,82m - profondeur=0,24m.
Chaque touche du clavier est reliée au battant d'une cloche par un système de transmission mécanique composé d'un fil métallique, dont la tension est réglable, et d'une équerre directionnelle (ce système a été installé lors de la restauration, l'ancien probablement un système à fils brisés, ayant disparu). Je vous invite à visionner la vidéo qui vous donnera un meilleur aperçu architectural et musical de cette église.

Désolé, pour l’écho lors de l’enregistrement près du clavier ; les carillons sont prévus pour être écoutés de l’extérieur, mais je tenais à vous montrer les mécanismes.