2(Merci Elina, pour l'info)

Un enfant avec un fusil, quoi de plus normal pour les saigneurs de chasseurs du Rhône qui, par convention avec le ministère de l’Education nationale, peuvent intervenir dans les écoles pour donner des leçons sur "l’éducation à l’environnement». Où allons-nous, si sous couvert de missions pédagogiques censées éduquer les élèves au respect de la nature, ces rencontres s’avèrent de véritables opérations de propagande pro-chasse comme en attestent les articles de presse et les comptes rendus des chasseurs publiés dans leurs revues ?

 

1chasseurs rhône

(Couverture décembre 2013)

Une mise en scène macabre d’enfants armés, exhibant un cadavre d’animal est choquante. Cette couverture nous montre clairement quelles sont les intentions des chasseurs lors des interventions dans les écoles : recruter de nouveaux adeptes pour renouveler leur base.

 

3panneau-chasse-ecole

Il est incontestable que leurs effectifs (vieillissants) sont en diminution,  malgré que depuis plus de 25 ans ils essaient par tous les moyens d’inverser cette tendance. Je citerai cette recommandation des (États généraux de la chasse de février 1990) : « Il faut organiser au niveau des Fédérations des excursions dans la nature pour les écoles. Il s’agira de faire assister les enfants à une chasse pour qu’ils en apprécient l’atmosphère et non à une découverte des animaux, qui favorise chez eux le processus de personnification de l’animal »

 

4

(Cerf, poursuivi, et tué dans un salon)

Je souhaiterais savoir si tous les enseignants, tous les parents d'élèves, tous les responsables de l'Éducation nationale partagent ce concept…? Les fédérations sont conscientes de la mauvaise réputation des chasseurs et de la chasse, que ce "sport" ne fait plus trop recette et utilisent tous les moyens, y compris les médias(voir mon billet de sept 2010), Or la chasse est un gros business et surtout un fort lobby, il n’est qu’à voir le nombre de leurs défenseurs à l'assemblée nationale, au sénat,  dans les hautes administrations. Cette défense d’une minorité est sans commune mesure avec leur proportion dans la population (moins de 2%). Sans "sang neuf",  ou tout au moins une remontée de leur popularité dans l'opinion ils savent bien qu'ils risquent une perte de pouvoir et d'influence d'où leur prosélytisme actuel.

 

5macagno

(Caricature Gilles Macagno)

Je rigole quand les chasseurs prétendent être des régulateurs de la nature, alors qu’ils perturbent les écosystèmes en détruisant les prédateurs, qu’ils nourrissent et entretiennent les sangliers qui nous envahissent par milliers (preuves et témoignages de chasseurs à l'appui).

 

carnage

Chaque année ils élèvent, lâchent, tuent puis congèlent sans les manger des milliers de lièvres, faisans, perdreaux et grives d’élevages pour satisfaire leur plaisir de tuer.

( Vidéo ci-dessous édifiante… !)

(Regardez bien à partir 1'20'', le lapin qui doit être flingué...!)

Que la pollution du sol par les cartouches est un fléau dont personne ne parle jamais, vu qu’ils sont plus écolos que le pékin moyen… !

8

(Photo prise sur le Caroux)

 

7

(Débouché GR7au col de l’airole, chemin randonnée très fréquenté )

 

6

(Contenu sachet photo précédente, ce sont bien des déchets de chasseurs!)

Que de nombreux chiens de chasse sont enfermés dans des conditions bien peu recommandables en quasi permanence et lorsqu’ils sont trop vieux ou inefficaces n’hésitent pas, par amour, de s’en séparer en les tuant d’une balle… !

 

chien abattu

(Sans commentaire… !)

Pour bien gérer la nature supprimons déjà la chasse après on verra s'il y a des déséquilibres qui persistent et s'il faut réguler certaines espèces. Il y a aussi des poivrots qui tirent sur le truc qui bouge sans vraiment savoir si c'est une espèce protégée ou pas et plus grave encore chassent alors qu’à moitié aveugles ils sucrent les fraises. Qu’attendent les pouvoirs publics pour exiger une visite médicale annuelle et faire pratiquer des alcootests sur le terrain. On aurait alors évité d’apprendre la mort tragique de Nicolas par un chasseur de 83 ans… !

 

nicolas

(Photo France 3 Haute Normandie)

  Nicolas n’est plus à l’école… !

Là, ce sont les chasseurs qui doivent retourner à l’école pour apprendre qu’un fusil dans les mains d'irresponsables qui tirent sur tout ce qui bouge, c’est dangereux...!

 

9Charb

(Caricature Charb)

 En toute objectivité, la chasse telle qu'elle est majoritairement pratiquée actuellement en France, n'a aucun caractère d'utilité publique, ni écologique qui justifierait une intervention dans les écoles de la République.

 

10gilles macagno

(Caricature Gilles Macagno)

 Question d'un enfant relevée sur un de leur site:

« Les animaux souffrent pas, ils n'ont pas peur ?
Réponse :

Non non, on les prend par surprise, d'un coup ».

 

11

Beau concept d’éveil à la nature, quand leur but c’est de leur mettre un fusil dans les mains… ! Vous, les Saigneurs des bois et forêts inutile de venir vous plaindre que vous êtes incompris et d'essayer de me convaincre que la chasse est nécessaire, que vous êtes respectueux de la vie des animaux en ne prélevant que ce qui est nécessaire à un juste équilibre, que vous  appliquez les consignes de sécurité, que tous les accidents sont la faute de Saint Ricochet et de Saint Plomb etc. Je vous conseille d'aller donner vos  explications aux parents de Nicolas, je suis sûr qu'ils vont vous commander un sanglier pour l'anniversaire de la mort de leur fils...! Voulant terminer ce billet sur une note moins triste, je ne résiste pas à remettre cette vidéo des inconnus qui résume parfaitement la conception de la chasse par ces saigneurs… !